Catégorie

<b><i>Les quatre militants de la LUCHA (Lutte pour le Changement) interpellés ce samedi 5 mai 2018 à 9 heures du matin devant la maison communale de Kinshasa ont été libérés. </i></b>

<span style="font-weight: 400;">Ils s’apprêtaient à organiser un salongo (travaux d’assainissement et de curage du caniveau) quand ils ont été interpellés par la Police Nationale Congolaise (PNC).</span>

<i><span style="font-weight: 400;">« Ils étaient interpellés à 9 H et ont été libérés à 12H30. Selon l’OPJ, le bourgmestre n’avait pas autorisé ce salongo. Pourtant, nous avons introduit la lettre bien avant. Ils ont passé trois heures de garde à vue »,</span></i><span style="font-weight: 400;"> a témoigné sur ACTUALITE.CD, Stephie Mukinzi, un militant de la LUCHA qui a également participé à l’opération.</span>

<span style="font-weight: 400;">Une équipe de la MONUSCO s’était également rendue sur place pour négocier leur libération. Elle a été rejoint par une dizaine d’autres militants de la LUCHA.</span>

<i><span style="font-weight: 400;">« Notre détermination reste intacte. Le samedi prochain, nous serons à nouveau sur le terrain pour l’opération zéro bosoto, zéro bokono (zéro immondice, zéro maladie, Ndlr) », </span></i><span style="font-weight: 400;">a-t-il ajouté.</span>

Illustration/Image d'archives

Vidéo