RDC : le Recic appelle les partis politiques à soutenir la campagne de visibilité pour les prestations en faveur de la participation politique de la femme

1
Les militant(e)s du parti politique ABG dans la commune de Mont-Ngafula. Ph. Droits tiers.

Le Réseau d'éducation civique au Congo (recic) a procédé ce vendredi 29 mars 2024 , à une séance d’évaluation de différentes activités menées dans le cadre du monitoring et observation des élections du 20 décembre 2023, particulièrement en ce qui concerne l'accompagnement des femmes en politique.

L'objectif était d'identifier les raisons qui sont à la base de la faible présence des femmes dans institutions électives ainsi que cerner les faiblesses dans les actions des femmes elles-mêmes et dans le soutien de la communauté.

Il a relevé que le manque de moyens et d'accompagnement des femmes par les parties politiques demeurent un blocage de la participation massive de la femme aux échéances électorales en République Démocratique du Congo.

« Nous devons continuer à renforcer les activités d'accompagnement des femmes et de renforcement des capacités. Egalement mobiliser les ressources parce que les femmes se plaignent beaucoup sur la question de manque de moyens, il est vrai que la société civile ne peut pas remplacer les partis politiques pour mobiliser les moyens mais mobilisez plutôt les ressource pour soutenir les prestations des femmes , ça peut être comment soutenir la campagne de la femme à travers par exemple les outils de visibilité. Ce n'est pas seulement de donner de l'argent mais également soutenir la campagne de visibilité pour les prestations en faveur de la participation politique de la femme. Au politique il faut vraiment que la femme retrouve sa vraie place au sein du parti , aux instances de prise de décisions du parti mais également le soutien de parties et regroupements soit manifeste », Joseph Wabatinga chargé de programme Recic.

Prenant part à ces assises,  Antoinette Lokomba conseillère municipale de Makala appelle les femmes à se lancer sans crainte dans la politique.

« Je lance un appel à toutes les femmes surtout les femmes ambitieuses qu'on ne laisse pas seulement pour les hommes nous aussi nous pouvons contribuer pour l'épanouissement ou la reconstruction de notre pays . La femme doit être là,  battons nous soyons dans les partis politiques et ayons de base naturelle et solide pour préparer les élections de 2028 », a-t-elle souligné.

Le recic tient cette conférence dans le cadre de sa participation à la mise en œuvre du projet " Mobilisation de l'électorat pour un processus électoral démocratique, transparent, inclusif et apaisé, Horizon 2023 ", lancé le 14 Juillet 2023 dans les six provinces : Haut-Katanga, Kasaï Oriental. Kikwit, Kinshasa, Nord-Kivu et Sud-Kivu , axé sur la sensibilisation,  le monitoring , observation électorale ainsi que la participation politique de la femme.

Grâce Guka