Mines : Florimond Muteba dénonce le bradage des ressources minières de la RDC par le système capitaliste en complicité avec certains compatriotes
Mardi 29 novembre 2022 - 21:14
1
Florimond Muteba, PCA de l'Observatoire de la Dépense Publique. Ph. Droits tiers.

Florimond Muteba, PCA de l'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) dénonce le bradage des ressources minières de la République Démocratique du Congo qui, selon lui, se fait en complicité avec certains compatriotes et des réseaux mafieux. Il estime que la RDC doit revoir la politique de gestion de ses minerais pour les mettre en contribution dans le développement du pays. 

C'est l'essentiel de son message au cours de la semaine des mines et des hydrocarbures lancée ce mardi 28 novembre à Kinshasa. 

"La RDC profite très peux de ses ressources minières, ceux qui en profitent sont des individus, des réseaux mafieux... Il y a plusieurs scandales. Le cas de TFM où les redevances qui devraient être payées à l'Etat sont sous-estimées avec la complicité des congolais. L'Etat congolais risque de perdre près de 600 millions à 700 millions USD", a dénoncé Florimond Muteba. 

Le PCA de l'ODEP estime que la rente minière devrait permettre à la RDC de développer ses secteurs pro-pauvres et de doter les FARDC des moyens nécessaires pour sécuriser les territoires congolais riches en minerais et tant convoités. Ce qui n'est pas le cas. 

"La rente minière est une grande opportunité pour la RDC. Si nous maîtrisons le système d'exploitation de nos ressources minières, on peut dégager les moyens pour rattraper le retard que nous avons par rapport au développement des autres secteurs du pays notamment le secteur pro-pauvres. Les ressources minières peuvent également nous permettre d'avoir assez des moyens pour vaincre les agresseurs", poursuit-il.

Florimond Muteba s'acharne contre le système capitaliste qu'il reproche d'exploitation illicite des ressources minières de la RDC pendant plusieurs années. Il en appelle à la conscientisation de la société civile congolaise pour mieux lutter contre le capitalisme international, bradeur des mines congolaises.

"Le capitalisme international continue à exploiter et utiliser à leur profit nos ressources naturelles. Nous refusons le capitalisme dans les affaires du Congo. Nous allons mettre, nous-mêmes, en place un cadre composé d'ONG patriotiques pour pouvoir lutter et maîtriser le secteur minier pour une appropriation des nos richesses par les congolais eux-mêmes", insiste-t-il.

Notons que la société civile congolaise à travers une synergie d’action pour la protection, le suivi et le contrôle citoyen des ressources naturelles de la République Démocratique du Congo, organise la "semaine des mines congolaises" pour renforcer les capacités de ses acteurs à mieux maîtriser les questions minières. Plusieurs intervenants experts des questions minières sont conviés à partager leurs idées avec les organisations et mouvements citoyens de la société civile.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une