Breaking news

RDC-M23: des sénateurs pro Tshisekedi appellent à la suspension aux activités de l'OIF et à la généralisation de l'enseignement en Anglais
Lundi 21 novembre 2022 - 21:03
Photo d'illustration
Photo d'illustration

Les sénateurs membres de l'Union Sacrée se sont exprimés sur la situation sécuritaire dans l'Est de la République Démocratique du Congo marquée par l'agression Rwandaise via les rebelles du M23. Accusant également l'Ouganda d'être complice, ces sénateurs fustigent le silence et la passivité de la communauté internationale en générale et la communauté africaine en particulier.

Comme lors de leur rencontre avec le facilitateur Uhuru Kenyatta, ils disent s'inscrire au processus de Luanda et de Nairobi pour une paix durable à l'Est de la République Démocratique du Congo.

"Face à l'injustice et au traitement discriminatoire à l'égard de la République Démocratique du Congo pourtant membre à part entière des Nations-Unies, de l'union africaine et de plusieurs organisations régionales et sous régionales, les sénateurs de l'union sacrée de la nation se joignent à son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo Président de la République, Chef de l'État demandons au peuple congolais de se mobiliser massivement en vue de la défense de la patrie et de la reconstruction de la République Démocratique du Congo notre patrimoine commun ; les sénateurs de l'union sacrée de la nation encouragent et apportent leur soutien à nos Forces Armées et Sécurité en vue de la victoire sur l'ennemi", ont-ils fait savoir dans une déclaration lue ce lundi 21 novembre 2022 par le Sénateur Jean Bakomito Gambo au Palais du Peuple.

Les sénateurs de l'union sacrée de la nation invitent les jeunes congolais avenir de demain à s'enrôler dans les Forces Armées en vue de protéger la nation et l'intégrité du territoire national.

"Les sénateurs invitent tous les congolais à plus de patriotisme, demandent au gouvernement de la République Démocratique du Congo de suspendre sa participation aux activités de l'organisation internationale de la Francophonie et généraliser l'enseignement de l'anglais à tous les niveaux ; les sénateurs de l'union sacrée de la nation expriment leur compassion envers les populations meurtries et en errance", ont-ils recommandé dans leur déclaration.

Depuis fin octobre dernier, les rebelles du M23 se sont emparés de plusieurs grandes agglomérations situées le long de la RN2 dans le territoire de Rutshuru dont Kalengera, Kako, Rubare, Rutshuru centre et Kiwanja. Le trafic entre Goma et Rutshuru demeure suspendu sur cet axe. Certains conducteurs des véhicules qui empruntent l'axe de Kitsanga dans le territoire de Masisi éprouvent d’énormes difficultés pour atteindre Goma, la route étant dans un état de délabrement très avancé.

Vendredi dernier, Uhuru Kenyatta a indiqué que le président rwandais Paul Kagame s'était joint aux appels demandant aux rebelles du M23 de cesser les combats et de se retirer des territoires qu'ils occupent. L'EAC a par ailleurs décidé de créer une force régionale pour tenter de ramener la paix dans l'est de la RDC, en proie depuis près de trente ans aux violences de multiples groupes armés, dont le M23.

Le Kenya devrait contribuer à cette force à hauteur de 900 hommes, dont les premiers sont arrivés à Goma, où se situe le quartier général de la force. Une autre initiative diplomatique est conduite en parallèle par le chef de l'Etat angolais João Lourenço, qui prévoit une nouvelle rencontre entre les présidents congolais et rwandais jeudi à Luanda.

Clément Muamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une