Breaking news

RDC : «tendez votre sceptre de rassembleur, vecteur de paix et stabilité politique» Iris Nzolantima à Félix Tshisekedi 
Lundi 24 janvier 2022 - 14:07
Photo/ Droits tiers
Photo/ Droits tiers

Défenseure de la Charte Africaine de la Jeunesse, membre du Bureau de l’envoyée spéciale à la jeunesse de l'Union Africaine pour la RDC, Iris Nzolantima plaide pour une prise en compte du rôle que joue la jeunesse dans le processus du rétablissement de la paix.  

« Les jeunes font partie des premières victimes de la radicalisation et des conflits. Leur participation à la prévention et au règlement des différends est donc essentielle à l'instauration d'une paix durable. La jeunesse est synonyme de mobilité, de dynamisme et d'innovation », fait-elle savoir, dans une copie de la lettre qu'elle adresse au chef de l'Etat congolais.

Pour Iris Nzolantima, les jeunes en RDC vivent chaque jour, une vie entamée dans la douleur, les guerres tribales, la guerre des minerais, l'instabilité à l'Est du pays, les déplacés, les bavures, les violences basées sur le genre.  Pourtant, leur rôle doit être positionné comme des vecteurs de paix et de sécurité pour le développement de la RDC, et non constituer l'épilogue des divisions ou conflits inutiles à cet environnement rempli de turbulences. 

« Nous devons refuser d'être une génération prise au piège d'un état d'attente perpétuel parce que nous négocions toujours notre liberté politique et économique. Nous devons éviter que la rancœur née de l’injustice et des inégalités ne pousse les jeunes gens vers la violence armée. Cette année, sous la mandature du Président Félix-Antoine Tshisekedi à la Présidence de l'Union Africaine, la jeunesse panafricaine a eu des opportunités de se démarquer en rencontrant les décideurs mondiaux, en étant partie prenante de plusieurs décisions politiques comme économiques en Afrique », souligne-t-elle.

Dans la même lettre, Iris Nzolantima sollicite le Président de la République et Président en exercice de l'Union Africaine de ne pas éteindre les aspirations des générations futures à participer à la vie politique. « Nous exigeons des actions concrètes, pas des promesses creuses en termes de stabilité politique, économique et institutionnelle, de la participation à la vie politique des jeunes, de la promotion des valeurs, des bonnes pratiques, du model africain et du panafricanisme, de l'héritage à léguer par le Mentorat ainsi que de l'inclusion de la jeunesse à la table des décisions ». 

Iris Nzolantima est aussi co-coordonnatrice d’un programme présidentiel de mentorat piloté par Félix Tshisekedi. Formée au Collège des Hautes études de Stratégie et Défense (CHESD), elle est membre du Conseil Consultatif Genre du Président de la République, dit « Les Femmes d'exception ».

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une