Breaking news

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.
Incursion rwandaise en RDC : 1 h, 3 h, 15 h, 23 h, 48 h plus tard,… le gouvernement relativise, « c’est un incident mineure »
Caricature de ACTUALITE.CD par Kash

Après l’incursion le lundi 18 octobre dernier des forces armées rwandaises sur le sol congolais dans le groupement Buhumba (territoire de Nyiragongo) au Nord-Kivu, il a fallu attendre 48 heures pour voir le gouvernement congolais réagir publiquement et officiellement. En réagissant mercredi, Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement a qualifié cette invasion « d’incident mineur » et qu’il ne fallait pas entretenir « le prétexte derrière ».

Les militaires rwandais avaient brièvement occupé six villages, selon les FARDC.

Pendant ce temps, l’ambassadeur rwandais en poste à Kinshasa avait expliqué le même jour de l’incident ce qui s’est passé. Et sa version était corroborée le lendemain par l’armée rwandaise : « Le 18 Octobre 2021, les forces de sécurité rwandaises ont poursuivi des contrebandiers qui ont traversé la frontière Rwanda-RDC au niveau de la cellule de Hehu, secteur de Bugeshi, district de Rubavu. En poursuivant les contrebandiers qui portaient des paquets non-identifiés et soupçonnés d'être armés, les forces de l'ordre ont involontairement traversé de quelques mètres, la frontière avec la RDC », dit le communiqué de RDF qui rassure entretenir « de bonnes relations avec les FARDC ».

 

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une