Katumbi écrit à Tshisekedi : « les mêmes méthodes dénoncées hier pour imposer à la tête de la CENI un homme politique controversé ont repris »
Mercredi 20 octobre 2021 - 13:57
Moïse Katumbi
Moïse Katumbi, Président national de Ensemble pour la République/Ph. ACTUALITE.CD

Moïse Matumbi, président du parti Ensemble pour la République et l’un des piliers de l’Unions sacrée de la Nation, a écrit en date du 18 octobre dernier à Félix Tshisekedi à la suite de l’entérinement des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Katumbi déplore la reprise des mêmes méthodes utilisées par l’ancien régime pour contrôler la CENI et se maintenir au pouvoir.

« Alors que nous nous approchons des prochaines échéances électorales, les mêmes méthodes dénoncées hier pour imposer à la tête de la CENI un homme politique controversé ont repris. La contestation a gagné les institutions. Démonstration est faite qu'une poignée de compatriotes outrepassent les textes de loi pour assurer leur maintien au pouvoir. Leur attitude met gravement en péril la cohésion nationale », écrit Moïse Katumbi au Chef de l’Etat.

L’ancien gouverneur de l’ex-Katanga demande à Félix Tshisekedi d’éviter de replonger le pays dans les chaos.

« J'en appelle à votre sagesse afin de ne pas jeter le pays dans de nouveaux déchirements aux conséquences funestes pour l'ensemble du peuple congolais », a-t-il dit.

L’Assemblée nationale a entériné samedi dernier 12 membres de la CENI sur les 13 postes que compte cette institution. L’opposition qui a dénoncé un processus irrégulier et entaché de tricherie n’a pas envoyé ses délégués.

Le parti de Moïse Katumbi a dénoncé un cafouillage orchestré par le bureau de l’Assemblée nationale. Ensemble pour la République a indiqué qu’il va réévaluer sa participation au sein de l’Union sacrée.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une