Élections 2023 : Avec l'appui de l’UE, EISA lance le Projet PRISME pour renforcer l’Observation Citoyenne
Vendredi 23 juillet 2021 - 20:39
Photo ACTUALITE.CD

L'Institut Electoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) a procédé ce vendredi 23 juillet 2021 avec l'appui de l'Union européenne au lancement d’un nouveau projet d’appui à la société civile congolaise, le PRISME (Projet de Renforcement des Initiatives de Suivi des Mécanismes Électoraux).

Ce projet vient prolonger l’Observation Citoyenne des cycles électoraux précédents, plus particulièrement celui de 2018. Prévu pour durer deux ans, le PRISME est un projet intermédiaire qui donne l’occasion à la société civile congolaise d’impacter en amont la phase de préparation des élections. Il devra déboucher sur l’observation citoyenne des élections de 2023.

À en croire, le chef de projet du PRISME, le Prof. Raphaël Ouattara, ce nouveau projet continue et renforce ce plaidoyer en même temps qu’il fait le suivi des éventuelles réformes adoptées et leur mise en œuvre.

"Ces organisations ont été identifiées de par leur expertise en la matière, de par leur implantation au niveau territorial, de par leur engagement pour cet objectif que nous avons tous que la République démocratique du Congo continue de travailler au bien-être des Congolais et Congolaise, que rien ne vienne entraver cette marche en avant. Ces organisations regroupées au sein de cette coalition bénéficient à travers EISA du soutien de l'Union Européenne. Depuis l'année 2015, l'Union Européenne soutient le cycle électoral en RDC à travers la participation des organisations de la société civile. L'objectif final étant de contribuer, de faire en sorte que la société civile contribue efficacement et positivement à la crédibilisation de ce processus. Cette crédibilisation passe nécessairement par la conformation des pratiques et des opérations aux standards internationaux, régionaux et sous régionaux en la matière",a déclaré devant la presse le professeur Ouattara Raphaël.

Pour Jean-Christophe Elembo, Point focale de l'église du Christ au Congo au sein du projet PRISME, l'objectif de ce nouveau projet est de parvenir à l'amélioration des élections en RDC. À l'en croire, l'alternance pacifique et politique obtenue lors des dernières élections est un acquis à consolider jusqu'à devenir un modèle de démocratie.

"Nous sommes dans un processus et nous irons toujours de l'amélioration en amélioration. Ce qui nous importe ce que nous avons vécu pour la première fois une alternance pacifique dans ce pays, ce que quelque part, il y a quelque part le processus n'est pas statique, et cette fois-ci nous n'allons pas nous fatiguer, nous remercions les partenaires qui s'engagent, acceptent d'accompagner la société civile notamment l'Union Européenne pour que dans ce processus nous puissions toujours avoir l'opportunité de nous retrouver comme société civile, toujours avoir l'opportunité de faire passer nos idées, nos désidératas pour que le processus puisse aller de crédibilité en crédibilité. Nous ne nous arrêterons pas à mi-chemin. Je pense que nous arriverons à un moment de dire que notre démocratie a atteint le seuil qui ne nécessite pas un accompagnement", a souligné Jean Christophe Elembo, point focal de l'église du Christ au Congo.

Cependant, compte tenu des enjeux des prochaines élections prévues constitutionnellement en 2023, le PRISME accompagne la Société civile congolaise à s’impliquer dans la surveillance, en amont, des activités liminaires de la CENI qui ont un impact sur la transparence et la qualité des opérations électorales pendant et après les scrutins.

Le projet PRISME, pour l'Union Européenne, marque la constance de l’engagement de Bruxelles aux côtés des Autorités et du peuple congolais à la construction d’un Etat de droit. Il manifeste aussi la cohérence de cet engagement en ceci que la délégation de l'Union Européenne permet à la Société Civile congolaise d’observer le cycle électoral dans sa totalité, d’en poser le diagnostic, de proposer des solutions et de porter celles-ci aux décideurs pour un bon usage.

Huit organisations de la société civile sont bénéficiaires du PRISME, à savoir: ARC-24 (Agir pour des Elections Transparentes et Apaisées, Réseau d’Education Civique au Congo et Collectif 24 ), CEJP/CENCO (Commission Episcopale Justice et Paix de la Commission Episcopale Nationale du Congo), CJPRSC/ECC(Commission Justice Paix et Sauvegarde de la Création de l’Eglise du Christ au Congo), CIME (Commission d’Intégrité et Médiation Électorales), CLC (Comité Laïc de Coordination),NSCC (Nouvelle Société Civile Congolaise), REGED (Réseau Gouvernance Économique et Démocratie) , RSLF (Rien Sans Les Femmes).

Electoral Institute for Sustainable democracy in Africa (L'Institut Electoral pour une démocratie durable en Afrique ) est une organisation non gouvernementale établie en 1996 et qui a son siège social à Johannesburg (Afrique du Sud). Sa mission consiste à renforcer les processus électoraux, la bonne gouvernance, les droits de la personne et les valeurs démocratiques en Afrique, grâce à la recherche, au renforcement des capacités, à la défense de causes et à d’autres interventions ciblées. Elle collabore avec les gouvernements, les commissions électorales, les partis politiques, les organisations de la société civile et d’autres institutions qui œuvrent dans les domaines de la démocratie et de la gouvernance sur le continent africain. Elle a des bureaux régionaux dans plusieurs pays, notamment en Afrique australe, en Afrique centrale, en Afrique de l’Est et de l’Ouest.

EISA apporte un appui technique aux Missions d’Observation de l’Union Africaine. Il déploie seul ou avec d’autres organisations, des Missions d’observation électorale internationales.  

Dans le cadre de sa participation au Réseau du savoir électoral (ACE), l’EISA partage les expériences et la vision africaines dans le domaine des élections à travers le monde.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une