Breaking news

Covid-19 à Beni-Butembo: le niveau d'alerte rouge atteint, les habitants appelés au respect de mesures barrières
Jeudi 24 juin 2021 - 10:43
Monument Historique au coeur de Butembo/Ph ACTUALITE.CD

La Division provinciale de la santé (DPS), antenne de Butembo, alerte au sujet de l'augmentation de cas de Covid-19 au Grand-Nord-Kivu (Beni, Butembo et Lubero). Selon Guy Makelele, chef d'antenne de la division, durant les trois dernières semaines allant du 31 mai au 20 juin dernier, les 17 zones de santé opérationnelles à Beni, Butembo et Lubero ont enregistré 118 nouveaux cas positifs de Covid-19, représentant environ 13% des cas diagnostiqués. D'après lui, avec ce taux de contamination, la région a atteint le niveau d'alerte rouge.

« En faisant la moyenne de ces trois semaines, on se rend compte que le taux de positivité est à 13,30%. A 13% vraiment on est au niveau rouge », alerte M. Guy Makelele, dans un entretien avec la presse locale.

Toutes les zones de santé du Grand-Nord sont déjà touchées, mais cinq sont plus affectées à savoir Katwa et Butembo (Butembo), Beni et Kyondo (Beni) et Musienene (Lubero).

« Cela montre que le coronavirus se porte bien en milieu urbain », indique-t-il.

Trois facteurs à la base de la flambée de cas

A la base de la flambée de cas, la division de la santé évoque le non-respect par de nombreux habitants de mesures barrières, la non-adhésion à la vaccination et la grève des professionnels et administratifs de la santé. S'agissant des mesures barrières, il n'y a plus de kits de lavage de mains dans de nombreux lieux publics, et de nombreux habitants ne portent plus de masques comme au début de la pandémie. « Faible adhésion aux mesures barrières. La population n'adhère pas comme il se faut aux mesures barrières », s'inquiète M. Guy Makelele.

S'agissant de la vaccination, elle a été lancée le 13 mai, mais jusqu'au 19 juin, près de 1 800 habitants seulement se sont fait vacciner dans cette division de 17 zones de santé.

« En ce jour, franchement elle (vaccination) évolue à pas de tortue. Du 13 mai au 19 juin, seules 1 791 personnes se sont faites vaccinées dont 1 323 hommes et 468 femmes dans les 25 sites opérationnels. Nous sommes en train d’aller vers la fin du stock qu’on avait, nous risquerons de perdre pas mal de (dose) vaccins, ça on le sent déjà, en tout cas la perte sera énormes, sous d’autres cieux on a besoin de vaccin, nous en avons, mais nous ne nous faisons pas vacciner », déplore-t-il.

M. Guy Makelele révèle par ailleurs que la grève des professionnels et administratifs de santé, notamment les infirmiers, lancés le 9 juin dernier paralyse le suivi.

« La grève des professionnels de santé, c’est vrai, c’est une grève beaucoup plus administrative. Avec ça, il y a un souci par rapport à la remontée des données, on n'arrive pas à recevoir les données comme on  devrait les recevoir. Ça pose des problèmes », révèle-t-il.

Il plaide pour l'implication de tout un chacun dans la lutte contre la propagation de la Covid-19.

Claude Sengenya

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une