RDC : deux militants du parti présidentiel jugés pour tentative de meurtre à Kananga
Les militants de l'UDPS devant le siège du parti à Limete/Ph ACTUALITE.CD

Le tribunal de grande instance de Kananga juge depuis ce mardi 6 avril 2021 en procédure de flagrance deux combattants du parti de Félix Tshisekedi (UDPS/Tshisekedi) pour tentative de meurtre sur un autre combattant d'une de deux ailes rivales de la fédération de Kananga.

Les prévenus Denis Kabantu Penga et François Mayika, membres de la fédération que dirige Blanchard Tshimbombo sont poursuivis pour avoir tenté de donner la mort à Makenga Ngandu, membre, lui de la fédération du même parti tenue par Gabriel Ilunga.

À l'audience de ce mardi, le tribunal de grande instance a signifié aux prévenus les charges qui pèsent sur eux. Ces derniers ont rejeté en bloc ce qui leur est reproché arguant avoir été attaqués à leur permanence par le groupe de Gabriel Ilunga avec en tête Makenga Ngandu de la partie civile.

Plusieurs sutures sur la tête couvrant les plaies dont il affirme avoir été victime du chef de deux prévenus, Makenga Ngandu a présenté sa soutane à l'effigie de Félix Tshisekedi avec plusieurs taches de sang.

« Je revenais de la commune de Kananga où je suis allé prendre le jeton pour un travail dans le cadre du projet de la banque mondiale. Arrivé à la hauteur du grand hôtel, j'ai aperçu ces deux personnes (les prévenus) m'appeler vers la permanence de Tshimbombo », a expliqué au tribunal la partie civile.

« Quand je voulais aller vers eux, des jeunes qui étaient à côté m'ont conseillé de ne pas m'approcher car j'allais me faire agresser. J'ai fait demi-tour et ils sont venus en courant et se sont saisis de moi et m'ont donné plusieurs coups de poignard à l'aide d’un tournevis. J'ai beaucoup saigné et les taxi-motos qui sont arrivés ont appelé la police qui les a arrêtés », a-t-il conclu son récit.

Face à la détermination des prévenus de tout nier, le tribunal a fait intervenir un témoin qui les a chargés.

Les avocats des prévenus ont cité eux aussi des témoins en faveur de leurs clients. Le tribunal a alors renvoyé l'affaire au jeudi 8 avril 2021 et a, en même temps ordonné la mise en détention des prévenus jusqu'au prononcé du jugement.

Les rivalités entre deux comités qui se disputent la gestion de la fédération de l'UDPS/Tshisekedi à Kananga débouchent de temps en temps sur les affrontements entre les deux camps. C'est ce qui est arrivé lundi dernier où un partisan du comité fédéral que dirige Gabriel Ilunga, désigné par Jean Marc Kabund, a été agressé, selon ses dires, par ceux du comité tenu par Blandard Tshimbombo qui dit ne pas reconnaître à Jean Marc Kabund le pouvoir de désigner les membres du comité fédéral.

Ces tensions ont été exacerbées la semaine dernière lors du passage à Kananga de deux conseillers de Félix Tshisekedi dont Marcellin Bilomba qui est allé animer un meeting à la permanence de la fédération de Blanchard Tshimbombo au grand mécontentement de Gabriel Ilunga et ses partisans.

Sosthène Kambidi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une