RDC : André Lite promet des poursuites judiciaires à l'endroit des présumés responsables des tortures des détenus à la prison centrale de Makala
prison de Makala. PH/ACTUALITE.CD.

Le ministre des droits humains André Lite a annoncé mardi 6 avril la mise en place d'une commission d'enquête pour “juger de l'opportunité d'en référer au parquet pour des poursuites judiciaires” contre les responsables qui conditionnent l'occupation des cellules par les prisonniers à 100 USD, d'après une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux.

“Nous allons constituer une commission d'enquête qui devra, sans délai, apporter la lumière par rapport à ces allégations, Ensuite, nous allons naturellement juger de l'opportunité d'en référer au parquet pour des poursuites judiciaires. Mais nous ne pourrions pas, au stade actuel des choses, confirmer ni infirmer quoi que ce soit”, a dit André Lite, lors de sa visite à la prison de Makala LE mardi avril.

Dans une vidéo très  partagée sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, l’on voit un groupe de femmes nues, assises par terre et bras encore retenus par des cordes nouées derrière leurs dos et gémissant, dans ce qui paraît être la cour de la prison centrale de Makala. D'après la dite vidéo, le motif de ce traitement inhumain serait leur refus de payer les 100 dollars américain de frais d'admission pour avoir accès aux cellules du pavillon femme.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une