Maniema : Le Gouverneur Musafiri saisit la Cour constitutionnelle contre la motion de défiance le visant
Les juges de la cour constitutionnelle/ Ph ACTUALITE.CD

Le Gouverneur de la province du Maniema, Auguy Musafiri, a saisi la Cour constitutionnelle contre une nouvelle motion de défiance à son encontre, initiée par le député Corneille Katisamba Makubuli.

Selon Maître Juvénal Djende, son conseiller juridique, Auguy Musafiri a introduit deux requêtes dont la première est relative en interprétation et la seconde en annulation. Les deux requêtes ont déjà été notifiées à l'Assemblée provinciale du Maniema, apprend-on d'une source proche de cet organe délibérant qui a requis l'anonymat.

« Dans la première requête, il s'agit d'une question adressée à la Cour constitutionnelle pour savoir OUI ou NON, lorsqu'elle annule un acte pour non-conformité à la Constitution sur le plan de la forme, est-il possible de corriger les erreurs de forme et revenir sur l'acte annulé ? », indique Maître Juvénal Djende.

Et de poursuivre : « Pour la seconde requête, on demande l'annulation de cette motion pour violation de certains droits constitutionnels garantis notamment le Non bis in Idem. La motion revenant sur les mêmes griefs que la motion votée et annulée par le Cour constitutionnelle ».

Le Gouverneur et son Vice-gouverneur Amadi Lubenga sont tous deux frappés par des motions de défiance. Les deux motions de défiances initiées par les députés provinciaux seront examinées le jeudi 8 avril prochain.

Le cas du gouverneur Auguy Musafiri

La nouvelle motion signée par une dizaine de députés provinciaux contre le Gouverneur Musafiri a été déposée le 6 février dernier au bureau de l’Assemblée par le député Katisamba Makubuli, qui en est également l’initiateur. Les élus signataires reprochent au gouverneur Musafiri « le manque de leadership responsable, la gestion calamiteuse des finances publiques et le détournement des deniers publics ».

Les députés provinciaux avaient encore déchu Auguy Musafiri en novembre 2020 à cause notamment de la megestion du Maniema. Ce dernier a été rétabli par la Cour constitutionnelle au début du mois de février 2021 et a rejoint la province début mars en provenance de Kinshasa.

Le cas du Vice-gouverneur Amadi Lubenga

Selon une copie de la motion de défiance consultée par ACTUALITE.CD, les députés signataires retiennent 7 griefs contre le numéro 2 de la ville de Kindu notamment "l'incompétence notoire de pouvoir bien assurer ses attributions (...)", Le refus de pouvoir répondre aux invitations du vice-ministre de l'Intérieur à Kinshasa.

« (...) L'usurpation du pouvoir de son Chef hiérarchique [...]", "[...]s'être enrichi individuellement au détriment de sa province[...]", ou encore le fait pour cet homme d'Etat "avoir détourné l'argent de la province, en se faisant indûment payé l'équivalent en Franc congolais de six millions quatre-vingts mille au titre de frais de voyage et de frais de mission alors que ladite mission n'a pas été effectuée », peut-on lire dans le document.

Les députés l'accusent aussi d'avoir ruiné les finances de la Direction Générale des Recettes du Maniema en privant cette administration fiscale des moyens de sa politique.

Chadrack Londe, à Kindu 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une