RDC : la SADC accepte de « réaligner » les effectifs de la Brigade d’intervention comme voulu par les Nations Unies
Les casques bleus en patrouille à Beni/Ph ACTUALITE.CD

La Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), à travers son Organe de coopération en matière de politique, de défense et de sécurité, a accepté ce vendredi 27 novembre 2020 de « réaligner » les effectifs de la Brigade d’intervention de la MONUSCO déployée à Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo. C’est à l’issue d’une réunion extraordinaire tenue ce à Gaborone (Botswana).

C’est suite à la proposition des Nations Unies soutenue notamment par les Etats-Unis qui soutiennent les efforts de l’ONU pour ajouter trois nouvelles unités de la FIB. 

« Le Sommet extraordinaire de la Troïka de l'organe a accepté la proposition des Nations Unies consistant à réaligner les effectifs actuels de la Brigade d'intervention de la force (FIB) afin de permettre aux unités de réaction rapide de disposer du champ d'action nécessaire et à constituer deux unités de réaction rapide par les troupes provenant des pays contributeurs de troupes membres de la SADC », dit le communiqué final du sommet consacré au terrorisme en RDC et au Mozambique.

Pour les USA, de « nouvelles unités, associées à l'augmentation du nombre d'officiers d'état-major et de nouvelles capacités de renseignement, permettront à la mission de contrer plus efficacement les menaces qui ont augmenté le nombre de morts dévastateurs en RDC cette année », avait dit en octobre Kelly Craft, ambassadeur et représentant permanent des USA à l’ONU.

Malgré ces démarches, le Président congolais Félix Tshisekedi avait souligné que la FIB fait l’objet de nombreuses critiques suite aux résultats mitigés de ses actions sur le terrain contre les islamistes ADF.

« Les uns pensent qu’elle n’est pas suffisamment efficace, les autres, surtout ceux de la SADC pensent qu’il faut la renforcer que par des Etats SADC. Donc en ce moment il y a un débat assez houleux. Les pays SADC ne veulent pas qu’on l’ouvre à d’autres pays, tandis que d’autres pays disent qu’elle n’est pas assez efficace il faut qu’on la renforce avec les militaires d’autres pays », avait dit Félix Tshisekedi lors d’une conférence de presse à Goma (Nord-Kivu).

Avec ses 3 000 casques bleus, la FIB a un un mandat offensif. Elle a été créée en 2013 par la résolution 2098 du Conseil de sécurité de l’ONU. Plusieurs pays de la SADC contribuent avec des troupes. La Tanzanie par exemple a mis à la disposition de la FIB 1 300 hommes, aux côtés du Malawi et de l’Afrique du Sud. La FIB est particulièrement connue pour sa participation active dans la défaite du M23 en 2013.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une