RDC-Kananga : face à la montée de l’insécurité, la Police de la MONUSCO et la PNC lancent des patrouilles conjointes
Ville de Kananga. PH/Droits tiers.

La Police de la MONUSCO (UNPOL) et la Police Nationale Congolaise (PNC) ont lancé à Kananga depuis le 12 novembre des patrouilles conjointes de sécurité. C’est dans le but de renforcer la sécurité dans la ville. La nouvelle a été confirmée ce mercredi par la mission onusienne qui précise que les Unités de Police Constituées du Sénégal (SENFPU) et du Bangladesh (BANFPU) vont travailler de jour comme de nuit en collaboration avec la PNC et les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) au renforcement de la protection des personnes et de leurs biens dans la capitale du Kasaï-Central.

Depuis le mois de septembre,  des actes d'insécurité sont régulièrement enregistrés dans la ville de Kananga et ses environs immédiats. Des hommes armés souvent en uniforme de l'armée s'introduisent dans les maisons des particuliers, blessent, violent et emportent des biens de valeur.

La semaine dernière, le mouvement citoyen Lucha a organisé une marche à Kananga pour exiger des autorités une plus grande implication dans la sécurisation de la population et de ses biens. Cette situation d'insécurité intervient au moment où une crise politique secoue la province du Kasaï-Central à la suite de la motion de censure qui a destitué le gouverneur Martin Kabuya puis le décès du vice-gouverneur Ambroise Kamukunyi qui assurait l'intérim. Sur tout autre plan,  cette insécurité, pensent les observateurs, est amplifiée par le manque d'énergie électrique dans la ville de Kananga où les habitants sont obligés de se cantonner dans leurs maisons juste à la tombée de la nuit.

Sosthène Kambidi, à Kananga

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une