Jeudi 29 octobre 2020 - 21:37

Breaking news

RDC: une ONG a identifié au moins 36 fosses communes suite aux différentes guerres de 1996 et 1998 au Sud-Kivu
Photo/Droits tiers

L'organisation SOS Justice annoncé avoir découvert au moins 36 fosses communes dans différents lieux dans la province du Sud-Kivu à la suite des guerres entre 1996 et 1998. L'annonce a été faite ce jeudi 29 octobre 2020 lors de la présentation des rapports de ses enquêtes sur ces guerres.  

Cette structure de défense de droits de l'homme a indiqué avoir découvert des fosses communes, des charnières et cimetières de fortune notamment au port de Bisengimana, à Gihamba, à  Biganos, au collège Alfajiri,à Bagira derrière la maison communale, au petit marché de Bagira, à Kiliba à dans la ville d'Uvira ainsi qu'à Mwenga et Kavumu.

" Nous avons déjà des renseignements préliminaires sur 53 endroits où on peut trouver soit une fosse commune, soit un cimetière de fortune soit un charnier. Mais nous, nous avons tablé sur 39 qui ont subi notre étude, vérification, recherche, emplacement, les restes là, ils suivront. De ce 39, nous avons ajouté la fosse commune de Kavumu parce que les officiers qui y gisent sont venus de Bukavu pour être tué malheureusement de ce côté là, ensuite Bukavu et Kavumu n'est pas si loin. Nous avons des informations sur les fosses qui sont à la sucrerie de Kiliba, ce n'est pas très loin de Bukavu mais aussi nous y avons déjà dépêché au moins une équipe"  a dit  Pascal Windi Fizi, chargé des stratégies et questions juridiques à SOS Justice.

Le 29 octobre 1996 marque  l'entrée dans la ville de Bukavu des rebelles du mouvement  AFDL dirigé par Laurent Désiré Kabila et soutenu par le Rwanda et l'Ouganda. Les affrontements avec les forces loyales ont fait plusieurs dizaines des morts. C'est également durant cette période que l'archevêque Christophe Munzihirwa, opposé à la rébellion, est décédé. 24 ans après, le ministre provincial de la Justice, Jospin Bitafuana Mukono, reste convaincu que justice sera faite.

" La justice a toujours été au-dessus, la justice fera son travail pour que tout le monde qui se retrouvera auteur acteur indirect ou direct de ces massacres qui s'étaient  opérés ou perpétrés dans notre province. Ça peut être aujourd'hui ou demain, ça peut prendre du temps, mais la justice fera son travail et c'est cela qui va apaiser les cœurs de toute la population" a dit Jospin Bitafuana.

Ce rapport alternatif tombe alors que Denis Mukwege, le prix Nobel de la paix et d'autres organisations de la société civile réclament la création du tribunal pénal international pour la RDC afin de sanctionner les auteurs de différents crimes commis en RDC mais aussi l'application du rapport Mapping qui a répertorié  plus de 600 crimes graves commis en RDC. Une initiative que soutient SOS Justice.

Justin Mwamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une