Criminalité urbaine à Bunia : un changeur de monnaie blessé par balle dans un cambriolage des hommes armés
Photos droits tiers

Un changeur de monnaie  a été grièvement blessé par balle lors d'une irruption des hommes armés la soirée de ce mardi 7 juillet au marché central de Bunia, chef-lieu de la province de l'Ituri.

Le commandant de la Police nationale congolaise à Bunia, le major Abel Mwango, qui confirme l'information à ACTUALITE.CD, indique que les enquêtes sont déjà ouvertes pour retrouver ces malfrats.

« Nous confirmons cette information que nous déplorons et condamnons avec dernière énergie. Deux personnes armées non autrement identifiées en tenue civile ont tiré sur un cambiste nommé  Bahati Kiza résidant au quartier 200 du marché central de BUNIA vers 18h00. Il a été grièvement blessé puis évacué à l'hôpital général pour des soins appropriés. Ces hors la loi  ont également emporté une importante somme d'argent. Nous avons déjà ouvert des enquêtes. Retenez que sur le lieu de drame, nous avons retrouvé deux chargeurs et autres munitions de guerre. Il y a également d'autres aspects que nous n'allons pas vous communiquer pour des raisons d'enquête », a t-il expliqué.

Cet autre cas de criminalité intervient après celui du 28 Juin dernier où une  personne a été tuée par balle dans une incursion des hommes armés au quartier Mudzipela dans la commune de Shari.

Ces derniers jours, les habitants de cette capitale de la province vivent quasiment dans des psychoses craignant pour leur sécurité avec les évènements des miliciens de CODECO et Kyini ya kilima, qui touchent les villages environnants de cette ville.

L'officier policier appelle au calme.

« Nous sommes un service de sécurité, vigilent, organisé et toujours proche de sa population. Nous n'allons pas accepter que la criminalité refasse surface dans notre ville. Nous avons déjà pris des dispositions idoines pour barrer la route à ces pratiques. Les autorités compétentes sont déjà alertées et je vous rassure que la ville de Bunia ne connaîtra pas ces genre d'insécurité. C'est pourquoi nous demandons à la population de nous aider en dénonçant tout mouvement suspect et d'être vigilante », ajouté le major Abel Mwango.

La ville Bunia héberge plusieurs déplacés ayant fui les atrocités perpétrées par les miliciens de CODECO dans le territoire de Djugu. La quasi totalité sont dans les sites de l'hôpital général de référence de Bunia, Lycée kingozi et l'institut supérieur de Bunia. D'autres également dans des familles d'accueil.

Franck Asante à Bunia.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une