Kwilu : les prix des produits de première nécessité au galop sur les marchés de Bandundu Ville
ACTUALITE.CD

Les prix des produits de première nécessité ont connu une hausse vertigineuse dans les différents marchés de la ville de Bandundu (Kwilu) depuis la déclaration de l'état d'urgence sanitaire.

Ces produits sont ceux qui proviennent principalement de ville de Kinshasa.

Au marché du cinquantenaire par exemple un sac du sel qui se vendait à 17 500 FC a augmenté de 4 500 FC pour se fixait à 21 000 FC, celui de riz vendu hier à 37 000 FC est revu aujourd'hui à 41 000 FC, le sac du sucre lui, quitte 10 000 FC à 12 000 FC. Même constat pour certains savons de toilette dont le carton passe de 27. 000 à 30. 000 FC. 

Selon les vendeurs, cette hausse des prix se justifie par l'instabilité du taux de change et le faible mouvement migratoire depuis l'état d'urgence sanitaire décrété par le chef de l'État avec pour conséquences le non écoulement et la rareté des produits sur les marchés.

" C'est l'instabilité du taux de change qui est à la base de cette hausse des prix des produits de première nécessité.  Nous ne vendons plus bien, nos produits ne coulent plus bien. Le vrai problème, c'est le dollars. Comme Kinshasa a haussé les prix d'achats, nous également avons emboîté les pas. C'est ce qui fait que les clients ne soient plus à même d'acheter. L'autre cause, c'est le faible mouvement migratoire, car beaucoup de vendeurs se réservent de tout mouvement et certains produits deviennent rares sur les marchés ", a expliqué un vendeur à ACTUALITE.CD.

Début avril, le gouvernement provincial commençait à sensibiliser sur le respect des règles de fixation des prix pendant cette période de crise sanitaire sous peine des sanctions. Les vendeurs ne semblent à s'aligner. 

Jonathan Mesa, à Bandundu Ville

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une