RDC : Reddition d’un chef milicien et plus de 200 combattants après 8 ans d’activisme à Rutshuru
Photo ACTUALITE.CD.

Les habitants du territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) ont célébré jeudi 26 mars 2020 à Nyongera la reddition du chef de guerre, Général autoproclamé “Je t’aime Kakule Masivi”. Après huit ans d’activisme dans le groupement de Binza, principalement le long du Lac Édouard, ce désormais ex-seigneur de guerre a décidé de quitter le maquis en début de semaine à Buramba, à plus ou moins 35 Km de Kiwanja sur l'axe Ishasha. Il s'est rendu avec plus de 200 combattants dont une cinquantaine de femmes et jeunes filles ainsi qu'une soixante d'armes. 

«  J'ai décidé de quitter la brousse suite à l'appel de notre Président (Félix Tshisekedi) qui nous a demandé d’abandonner les armes. Je me rends donc à notre armée et j'invite tous les autres  qui n’ont pas un cœur dur comme moi de se rendre parce que s'ils ne le font pas, ils seront traqués. Qu’ils suivent mon exemple. Ce sont les civils qui m’ont sensibilisés pour quitter la forêt. Il n’y a plus personne dans la zone que j'occupai et je demande à l’armée de frapper tout celui qui va semer panique et désolation là-bas », a dit le général autoproclamé. 

Selon ses dires, il a quitté la forêt grâce à la sensibilisation des civils. C’est ce qui qui a justifié l'organisation d'une fête entre l’armée et la population à Nyongera en présence du commandant du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola2, le Général Willy Yamba ainsi que plusieurs autorités politico-administratives.  

« Cette reddition a été possible grâce à la collaboration avec notre population. Donc, nous sommes venus montrer au monde entier que l’armée collabore bel et bien avec la population. Et le fruit, c'est cette reddition d'un groupe armé non le moindre avec tout cet arsenal militaire que nous vous avons présenté. L’ONG HOVINA composée des fils et des filles qui aiment ce pays ont compris que la paix et la sécurité ne sont pas seulement l’affaire des militaires mais c'est l’affaire de tous, voilà pourquoi elle a sensibilisé nos frères à quitter le maquis. Nous remercions aussi le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu pour les efforts inlassables qu'il ne cesse de fournir pour aider l’armée à pacifier la province du Nord-Kivu », indique le major Njike Kaiko Guillaume, porte parole du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola2.

Les rendus ont été ramenés au camp de cantonnement de Mubambiro situé près de Goma avant en attendant de choisir la vie civile ou la réintégration dans l’armée.

Sur place à Mubambiro, plusieurs centaines d'autres rendus venus principalement de Masisi y sont cantonnés avant d’être soumis au même exercice. Pendant ce temps, les autorités provinciales du Nord-Kivu demandent toujours à Kinshasa de prendre en charge les combattants qui se rendent afin d’éviter qu'ils  ne retournent en brousse.

Jonathan Kombi

 

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une