RDC-Covid-19 : pour Joseph Olengankoy seul le Dr. Muyembe a le droit de demander au président Tshisekedi de lever la mesure du confinement total de Kinshasa
Ph/actualite.cd

Joseph Olengankoy, président du Conseil national de suivi de l'accord de la Saint-sylvestre (CNSA), estime que seul le Jean-Jacques Muyembe, coordonnateur de la riposte contre le Coronavirus en RDC, a le droit de proposer la mesure du confinement total de la ville de Kinshasa au président de la République.

 

Il estime qu'une concertation entre les autorités est nécessaire avant de prendre des décisions surtout pour la capitale congolaise.

 

"Le confinement total, c'est la conscience d'un peuple. C'est au docteur Muyembe de dire au président de la République s'il faut un confinement total. Lui à son tour donnera des injonctions au ministre de l'intérieur de la ville. C'est à ce dernier d'instruire le gouverneur de la ville. Kinshasa est la capitale de la RDC, avant de prendre une décision, il faut une concertation. L'Etat est en train de mettre en place tous les moyens pour vaincre ce virus. Il sera vaincu et la RDC sera sauvée", a déclaré Joseph Olengankoy.

 

Pour le président du CNSA la flambée des prix des denrées alimentaires pendant cette période est la preuve de l'antipatriotisme dont font preuve certains congolais.

 

"C'est fondamental de dire à l'ensemble du peuple congolais que cette maladie est une réalité. Le confinement dont on parle, c'est par rapport à la conscience de chaque personne. On ne peut pas comprendre que sur le plan social, la bouteille d'huile passe de 10 $ à 30 $, une petite botte de légume passe de 500 FC à 5000 FC, le sac de braise qui se négociait à 20 $ double de prix. Cela revient à dire que l'ennemi des congolais, c'est le congolais lui-même. Le Chef de l'Etat demande la solidarité nationale pendant cette période, mais nous-mêmes nous nous entre-tuons en augmentant des prix. Si l'Etat s'est rétracté par rapport à ses mesures, c'est à cause de la conjoncture de notre peuple mais chacun de nous doit prendre conscience du danger", a-t-il dit.

 

La mesure de confinement total de la ville de Kinshasa qui devait commencer dès ce samedi 28 mars, a été reportée. L’Hôtel de ville de Kinshasa a soutenu que la spéculation de prix des biens de première nécessité sur le marché pouvait provoquer « des actes susceptibles de créer l’insécurité ».

 

Jordan Mayenikini

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une