Breaking news

Sud-Kivu: traqués par les FARDC, les rebelles rwandais du CNRD se retranchent à Kasika et pillent les champs des autochtones 

Mercredi 22 janvier 2020 - 09:33
Catégorie
ACTUALITE.CD

Mis sous pression par l’offensive des Forces armées de la RDC (FARDC), des rebelles hutu rwandais du Conseil national pour la renaissance et la démocratie (CNRD), une dissidence des Forces démocratiques de libération du Rwanda FDLR), se sont installés à Kasika dans le territoire de Kalehe (Sud-Kivu). D’après certains témoignages, ils s’adonnent aux pillages des champs de la population locale. 

« La présence de ces CNRD pose problème au niveau de la chefferie de Lwindi. Pour se ravitailler en vivres, ces rebelles viennent récolter les champs de la population. Notre population n’a rien à dire devant ces combattants armés. Sincèrement, cela a causé l’insécurité. La population a peur de se rendre aux champs et ces champs sont abandonnés au profit des CNRD », a témoigné sur ACTUALITE.CD le député provincial Innocent Kababili, élu de Mwenga.

De son côté, le président de la mutualité Nyindu, active dans la région, rapportent que des jeunes se sont retranchés dans la forêt craignant pour leur sécurité.

« C’est une zone difficile avec plusieurs groupes armés. Ces CNRD montent vers Muhuzi. Il y a aussi les FNL. La sécurité est très fragile ici. Tout ce qui se passe dans les hauts plateaux se passent aussi à Muhuzi dans, les bas plateaux (…) Notre souhait est que le gouvernement prenne des dispositions rapidement pour éviter le pire. Il faut désarmer et rapatrier les hutus qui ont fui et qui sont dans la brousse de Kasika. S’ils sont à à Muhuzi, ils peuvent faire facilement jonction avec les hauts plateaux et ainsi déstabiliser davantage cette zone », a ajouté Laban Kyalangalilwa, président de la mutualité Nyindu.

Après de violents affrontements à Kalehe, plus de 2000 CNRD avaient étés rapatriés au Rwanda et d'autres avaient trouvé refuge dans le territoire de Mwenga, vers la forêt d'Itombwe et inquiète la population du milieu. Dirigé par le colonel Wilson Irategeka, le CNRD s’est séparé des FDLR en mai 2016 suite à un désaccord ancien autour de questions politiques, telles que le sort des réfugiés rwandais dans l’est du Congo. Ils sont regroupés au Sud-Kivu entre le massif de l’Itombwe et la région de Kilembwe, dans l’ouest du territoire de Fizi ; et au Nord-Kivu, au nord du village de Mweso.

Justin Mwamba

Vidéo