Breaking news

RDC : La gratuité « effective » de l’enseignement sera discutée à la table ronde sur l'éducation de base fixée au 22 août

Mercredi 21 août 2019 - 12:35
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Le forum national sur l'éducation est reprogrammé ce jeudi 22 août à Kinshasa alors qu’il devait se tenir du 12 au 17 août, conformément au calendrier initialement annoncé par les autorités.

C’est la présidence de la république qui a relancé l’organisation, à en croire Jacques Tshimbalanga, coordonnateur de la coalition nationale de l'éducation pour tous (CONEPT).

« C'est la présidence et le ministère de l'EPSP qui ont reconduit ces assises, nous avons bon espoir qu'il n'y aura aucune excuse pour que ces assises ne se tiennent pas. Nous avons été choisi parmi les orateurs à cette table ronde et nous nous préparons. Si le forum n'aurait pas lieu on n’aurait pas appelé les orateurs pour qu'ils interviennent », a déclaré à ACTUALITE.CD Jacques Tshimbalanga, coordonnateur de CONEPT.Les travaux préparatoires de cette rencontre ont eu lieu en début août en présence notamment des organisations de la société civile qui militent pour la gratuité de l’enseignement et les autorités de tutelle.

« Toutes les parties prenantes seront présentes, y compris les syndicalistes et d'autres organisations de la société civile qui n'étaient pas impliqués dans la préparation vont rejoindre la table ronde. Nous voulons avoir le contenu de la gratuité et une estimation du coût pour que l'application de cette mesure soit effective dès la rentrée prochaine », a ajouté M. Tshimbalanga.

Dans son discours d’investiture en janvier dernier, Félix Tshisekedi avait exprimé sa volonté de matérialiser la gratuité de l’enseignement primaire au pays. Il a réitéré cette volonté, en février, lors de sa visite à Nairobi (Kenya).

« Nous ferons tout pour que la rentrée scolaire prochaine soit gratuite pour l’école primaire et secondaire. On fera tout pour améliorer. Tous les enfants de moins de 18 ans, même ceux qui sont au village, doivent aller à l’école », avait-il dit lors d’une rencontre avec la diaspora congolaise.

Cette promesse correspond à la loi en vigueur dans le pays. Selon l’article 43 de la constitution, l'enseignement primaire est gratuit et obligatoire dans les établissements publics.

Ariane Olondo