Breaking news

RDC-Gouvernement : La commission électorale permanente de l’UDPS réclame trois ministères

Mercredi 14 août 2019 - 16:35
Catégorie
Photo droits tiers

Les tractations internes pour le partage des postes ministériels ont lieu au sein des plusieurs partis et regroupements politiques. A l’UDPS, c’est la commission électorale permanent (CEP) du parti qui revendique trois postes ministériels dans le gouvernement Ilunga.

La CEP déplore que les dirigeants de l’UDPS l’aient « écartée » des discussions de partage des responsabilités en prélude de la mise en place du gouvernement issu des élections.

« Dans le processus du partage des responsabilités de l’Etat, la CEP bien qu’en 100% constituée des personnes qualifiées n’a été ni de près ni de loin associée de sorte que l’exécutif du parti s’est partagée seul les 14 postes de conseillers principaux du chef de l’Etat ayant rangs des ministres et une centaine de conseillers sans l’associer et personne au parti ne s’en est indigné », dit une correspondance de la CEP adressée à Félix Tshisekedi, authentifié à ACTUALITE.CD par Jacquemin Shabani, président de ladite structure.

La commission rappelle son rôle de « pivot » du parti.

« La CEP, pivot central de la stratégie de l’UDPS s’est vu jusqu'ici réservée la stricte place de bois de cuisson pendant que les collègues de l’UNC qui nous avaient rejoints dans cette mission au CACH ont été célébrés en héros dans leur parti », dit le document.

Le FCC et CACH  ont signé, le 29 juillet dernier, l’accord de gouvernance consensuelle après de longues négociations. Les deux plateformes politiques ont décidé aussi de mettre en place un comité de suivi de la mise en œuvre de la coalition. Ce gouvernement sera composé de 65 membres dont 48 ministres et 17 vice-ministres, 23 pour le CACH et 42 pour le FCC. Le reste sera géré par CACH. Les listes des ministrables ont été déposées auprès du premier ministre. La date de la publication du gouvernement n’est pas connue.

Patrick Maki

 

Vidéo