RDC: la CNFLP salue la représentation féminine au bureau définitif de l'assemblée nationale

Photo/ Droits tiers
Photo/ Droits tiers

Le bureau définitif de l’Assemblée nationale a été installé à l’issue de l’élection organisée le 22 mai 2024 pour la législature 2024-2028. C'est une première : 3 des 7 membres sont des femmes contre 2 pour la précédente législature. La Coalition nationale des femmes leaders pour la parité (CNFLP) félicite les élus et remercie les électeurs d'avoir fait confiance aux femmes.

Pour Chantal Faida, fondatrice de l'organisation Uwema ASBL et membre de la coalition, quelques points saillants méritent d'être soulignés concernant la représentativité des femmes au sein de ce nouveau bureau.

Elle note que la majorité des élus ont accordé leur vote aux candidatures féminines, marquant ainsi une avancée significative dans l'évolution des mentalités et suscitant un espoir grandissant quant au leadership politique féminin en RDC. L'activiste sociale relève tout de même que les femmes ont dû lutter ardemment pour obtenir leur place en tant que candidates au sein de leur regroupement politique.

"Cette bataille témoigne de la nécessité d'un engagement soutenu pour atteindre la parité et souligne les défis persistants auxquels les femmes sont confrontées dans le domaine politique", a-t-elle dit en soulignant que l'objectif idéal de parité à 50 % reste néanmoins à atteindre.

"Bien que les dispositions légales visant à promouvoir la représentation féminine soient en voie d'application, avec près de 42 % de femmes élues, l'objectif idéal de parité à 50 % reste à atteindre. Toutefois, chaque avancée, même minime, constitue un motif de soulagement et d'espoir pour une meilleure représentativité."

De son côté, Georgette Biebie Songo, activiste des droits des femmes, également membre de CNFLP, estime que l'élection des trois femmes sur 7 membres du Bureau de l'Assemblée nationale est un pas décisif pour la réalisation d'une représentation paritaire au sein des institutions de prise des décisions en RDC. Elle appelle néanmoins à la continuité du combat de la parité pour que le principe d'équité, gage d'un développement harmonieux et durable, devienne une réalité en RDC.

La Coalition nationale des femmes leaders pour la parité dit espérer assister vivement à une représentativité équilibrée, dans un futur proche, au sein du bureau définitif du Sénat, du gouvernement Judith Tuluka Suminwa ainsi que dans les gouvernements provinciaux et autres postes nominatifs.

Nancy Clémence Tshimueneka