RDC : elles ont commenté l’actualité en 2022 !
Samedi 7 janvier 2023 - 17:43
Photo/ Actualité.cd
Photo/ Actualité.cd

 De la sécurité à la politique, en passant par la santé, les droits des femmes, la société, l'entrepreneuriat, la diplomatie et bien d'autres secteurs, des femmes aux profils divers et variés ont analysé des faits d'actualité près de 45 fois au cours de l'année écoulée.

Remarques, recommandations, interpellation des gouvernants et des populations, adhesion ou rejet des propositions des parlementaires, au fil des semaines, les invitées du Desk femme se livre à l'exercice de la rétrospective de la semaine.

Retrouvez ci-dessous, la liste des intervenantes en 2022

1.      Nelly Tshela Mutay :  réalisée le 15 Janvier

Elle est juriste, agrégée en langue française, conférencière et coach en éloquence, éducation et en leadership vertueux. Elle a travaillé de nombreuses années comme Préfet des Etudes et Professeure de français. Habilitée correctrice et évaluatrice des examens DELF (Diplôme d'études en langue française) et DALF (Diplôme Approfondi de langue française), elle est également initiatrice du Concours Féminin d'Eloquence adressé aux jeunes écolières.

 

2.      Harmony N'singa : réalisée le 22 Janvier.

Elle est diplômée en Sciences Politiques de l’Université de Montréal et détentrice d’une accréditation en formation professionnelle (management) délivrée par le telco Orange RDC.  Elle est aussi associée et spécialiste en formation chez A H&F Consulting, une structure spécialisée en accompagnement professionnel des entreprises.

 

3.      Allegra Fosh Ngalula : réalisée le 29 janvier.

Elle est responsable d’une boulangerie.  En plus d'être entrepreneure, elle est également présidente du trophée d’excellence Strong ladies qui met en lumière des femmes au parcours inspirant qui sont des rôles modèles dans une société qui se veut égalitaire. Elle est aussi cadre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD). 

 

4.      Valérie Vanesse Kongolo : réalisée le 06 février.

Elle est ingénieure en management de formation et évolue dans les domaines de la communication, le lobbying, la gastronomie, la décoration d’intérieur et le service exclusif à travers l’agence 777-Excellence dont elle est responsable.

 

5.      Tatiana Mukanire : réalisée le 12 février.

Elle est coordonnatrice nationale du Mouvement Nationale des Survivant.es des violences sexuelles en RDC. Ce mouvement a été créé en 2017 pour essayer d’amener les victimes des violences sexuelles à briser le silence et être les actrices principales du changement et la lutte contre ce type de violences.

 

6.      Hatton Mianda : réalisée le 19 février.

Elle est Directrice de développement commercial-Afrique et projets au sein de Sodeico Développement. Détentrice d'un master en business administration et management de l'école de finance de Frankfurt, d’une licence en économie internationale et d’un diplôme de graduat en relations internationales. Certifiée en durabilité d'entreprises à l'université de Brocconi en Italie, elle est également cheffe de projet de l’initiative à Responsabilité Sociétale de la Sodeico, « Nkelo Bantu ».

 

7.       Marie-Josée Ifoku : réalisée le 27 février.

Ses études ont porté sur l’administration et le marketing. Unique candidate à la présidentielle de 2018, elle a fait son entrée en politique au poste de Commissaire spéciale adjointe de la Tshuapa avant d’y exercer les fonctions de Vice-Gouverneur, et par la suite celle de Gouverneure jusqu'aux élections de 2018. Présidente Nationale du parti politique AENC (Alliance des élites pour un Nouveau Congo), elle est dévouée à la promotion de l’idéologie de « la Rupture du système de prédation par la Kombolisation pour la renaissance de la RDC ».

 

8.       Annie Bambe :  réalisée le 06 mars.

Elle est juriste et chimiste agro-alimentaire, défenseure des droits de l'homme depuis 1999 et féministe. Elle a occupée des postes dans les organisations et mouvements de la société civile tant sur le plan national (Présidente du Forum pour les Droits des Jeunes et Enfants au Congo « FODJEC ») qu'international (en qualité de communicatrice du réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (REDHAC), membre du comité directeur de African Defenders et du Réseau des Institutions Nationales Africaines des Droits de l’Homme (RINADH). Elle coordonne également la Coalition Beijing 25+ RDC.

 

9.      Maguy Mbuku : réalisée le 13 mars.

Elle est journaliste avec plus de 15 ans d’expériences. Elle a travaillé à la RTAE et Mirador TV. Elle est Directrice Générale de PourElle.info, un média du Groupe EXKLUZIVA Communication, spécialisé dans les activités des femmes qui a aussi lancé le Journal télévisé des femmes diffusé sur 3 chaînes de télévision.  Initiatrice du Palmarès des 50 Femmes qui Inspirent, publié le 01 Mars de chaque année depuis 2019 et travaille pour la communication de plusieurs femmes qui occupent des postes de responsabilité. 

 

10.  Carine Kanku : réalisée le 19 mars.

Elle est défenseure des droits des femmes, coach et consultante en genre et en développement personnel, mais aussi experte en gestion des ressources humaines et coordonne la Dynamique nationale des femmes candidates de la RDC (DYNAFEC). 

 

11.  Arlette Odia : réalisée le 27 mars.

Elle est juriste, formée à l'Université de Kinshasa (UNIKIN) en option Droit Privé et Judiciaire. Elle est également avocate au barreau près les Cours d'appel de la Tshopo et Kinshasa/Gombe. En politique, elle est présidente nationale honoraire de la ligue des Femmes du Parti Politique Dynamique Congo Uni (D.C.U). Actuellement, présidente exécutive du Collectif pour le Développement et l'Unité du Congo (CDCU) affilié au PPRD.

 

12.  Chantal Faida : réalisée le 03 Avril.

Elle a lancé la création du prix Femme inspirante à Goma. Son organisation Uwema Asbl a décerné des diplômes d'excellence à 25 femmes courageuses et inspirantes dans leurs domaines respectifs.

 

13.  Rose Tuombeane : réalisée le 16 avril.

Elle est à la tête de la Dynamique des femmes pour la gouvernance (DYFEGOU) basée à Butembo (Nord-Kivu), qui mène des études, des enquêtes et des plaidoyers. DYFEGOU collabore aussi avec les femmes d'autres provinces de la RDC, notamment celles de l'Ituri.

 

14.  Innocente Ntambwe : réalisée le 24 avril.

Elle est avocate inscrite au barreau du Kongo Central. Elle occupe également le poste de coordonnatrice action et solidarité féminine pour la gouvernance.

 

15.  Mugisa Dena : réalisée le 30 avril.

Elle est avocate de profession, conseillère au ministère de la culture. Elle est aussi brevetée du collège des hautes études de stratégie et de défense de la session spéciale 2019.

 

16.   Anna Mayimona : réalisée le 07 mai.

Détient un diplôme de licence en journalisme de l'Institut Facultaire des Sciences de l'Information et de la Communication (IFASIC). Elle a travaillé au quotidien La Référence Plus, à la CENCO en tant que présentatrice de l'émission "le jour du Seigneur". Elle a également travaillé comme chargée de programme média de Search for Common Ground, au Centre Lokole, Consultante à la section de la participation et réparation des victimes de la Cour Pénale Internationale et enfin point focal de Gender and Media in Southern Africa.  Elle est aussi Co-fondatrice de l'Union congolaise des femmes des médias (Ucofem).

 

17.  Christelle Mpongo : réalisée le 14 mai.

Journaliste et éditrice du magazine Femme d'Afrique. Diplômée en journalisme, politique extérieur option Presse Écrite. Avant de créer femme d'Afrique Magazine, elle a travaillé dans plusieurs rédactions notamment La Référence Plus, Forum des As, le Journal Uhuru et le Magazine Awa. Femme d'Afrique Magazine est un média congolais qui fait la promotion de la femme africaine en général et congolaise en particulier. En 2013, elle a lancé femme d’Afrique en version papier et en 2019, la version Web. Cela fait 9 ans que le Magazine existe. Il a des représentations au Cameroun, en Centrafrique, au Togo, au Mali, au Sénégal et en Côte d'Ivoire.

 

18.  Esther Mpezo : réalisée le 22 mai.

Journaliste de formation et de carrière. Elle travaille depuis 16 ans. Présentatrice des journaux télévisés et émissions notamment Femmes pour 2023, Directrice de publication au média en ligne Pourelle.info et au JT pourElle, média spécialisé dans les questions des femmes. Elle a travaillé dans plusieurs médias notamment à la RTGA, à la Radio Tropicana, au magazine Congo Panorama ainsi qu’au BSC TV.

 

19.  Christina Mukongoma : réalisée le 29 mai.

Elle est titulaire d'une licence en journalisme et multimédia obtenue à l'Université Chrétienne Bilingue du Congo, à Beni, au Nord-Kivu. Elle a travaillé dans plusieurs stations de radio en tant que reporter, régisseuse d'antenne et rédactrice en chef. Elle a également occupé le poste de chargé de communication dans deux organisations non gouvernementales mais aussi dans une brasserie de renommée nationale. En outre, elle est membre d'Habari RDC et fondatrice de CONGORASSURE.CD.

 

20.  Nicole Lufungi : réalisée le 05 juin.

Activiste des droits humains et militante pour la promotion de la femme. Elle est chargée des programmes dans une structure citoyenne œuvrant à Beni au Nord-Kivu, dénommée JPCP (Jeunes Patriotes Consolidateurs de la Paix). Etudiante en sciences de l'information et de la communication au sein de l'Université Officielle de semuliki à Beni.

 

21.  Tracy Ntumba : réalisée le 12 juin.

Elle est juriste de formation, ses domaines de prédilection portent sur les droits de l’homme et la justice pénale internationale. Egalement détentrice d’un diplôme d’analyste en stratégie internationale parcours géopolitique et prospective, de l’Institut des relations internationales et stratégiques de Paris, IRIS SUP, et d’un diplôme en droit international public de l’académie de droit international de la Haye. Experte en gouvernance avec un attachement pour les politiques éducatives, elle appuie les réformes institutionnelles, accompagne les décideurs en leur offrant une assistance technique de proximité pour l'amélioration de la gouvernance.

 

22.  Gisèle Kapinga : réalisée le 03 juillet.

Elle est avocate au barreau de Kinshasa/Gombe et présidente de l'association des femmes avocates (AFEAC). Cette organisation milite pour la promotion de l'avocate. Elle a pour objectif, la défense et la protection des droits de la femme et de l'enfant. Propose une assistance juridique et judiciaire aux survivantes des violences sexuelles et autres personnes vulnérables, des monitorings de prison (etc..). 

 

23.   Belinda Luntadila : réalisée le 10 juillet.

Elle est avocate et rapporteure honoraire de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH). Elle a été membre de cette institution des droits humains de 2015 à 2022. Elle est aussi Présidente d’une ONG, le Réseau 2 Congo Genre et Développement (R2Congo) qui existe depuis 2008. Entrepreneure, elle exerce plusieurs activités dans des secteurs variés.  

24.   Deborah Nyamugabo : réalisée le 17 juillet.

Elle est consultante en ressources humaines et experte en genre pour le compte d'ONU Femmes en RDC. Egalement Interfédéral du parti politique Parti pour la Nouvelle Énergie du Congo (PNEC) dans la ville de Kinshasa. 

25.  Justine Masika : réalisée le 24 juillet. Justine

Elle est membre fondatrice de la Synergie pour les femmes victimes de violences sexuelles (SFVS) à l’Est. Elle  milite pour la promotion et le respect des droits de la femme en général et les victimes de violence sexuelle en particulier. En 2008, elle a été lauréate du prix Tulip pour les défenseurs des droits humains (prix attribué par le gouvernement néerlandais aux activistes des droits humains dans le monde). En 2009, lauréate du prix de Pax Christi International, nominée par Women Deliver parmi les 100 personnes qui ont milité pour la promotion des droits de la femme. En 2012, elle a reçu une reconnaissance par Idaho Human Rights Education Center.

26.   Passy Mubalama : réalisée le 31 juillet.

Elle est militante pro-démocratie et activiste pour les droits des femmes basée à Goma. Depuis plus de 10 ans, elle dirige AIDPROFEN (Action et Initiatives de développement pour la protection de la femme et de l’enfant) , une organisation de la société civile congolaise basée  au Nord Kivu qui met en œuvre des activités qui cadrent avec les droits humains, avec un focus sur les droits des femmes, la promotion de la démocratie, de la bonne gouvernance ainsi que la paix et la sécurité ciblant différents territoires dont Masisi, Rutshuru, Nyiragongo.

27. Léonnie Kandolo : réalisée le 07 août.

Elle est une activiste, défenseure des droits économiques et sociaux. Experte en gouvernance et ancienne porte-parole du Comité laïc de coordination (CLC). 

28. Elodie Ntamuzinda : réalisée le 21 août.

Avec le collectif des femmes engagées pour la Paix, la Justice, la sécurité et la stabilité des Institutions (ODD 16) en collaboration avec le réseau des femmes d'Afrique Francophone pour l’atteinte des ODD « RFAF/ODD », le consortium des Réseaux Femmes, Afia Mama, Rien Sans les Femmes, REFAMP, d'autres structures de femmes ainsi que des forces vives de la République autour du Cadre de Concertation de la Société Civile, elle continue de plaider pour le retour de la paix à l'Est.

29. Nathalie Yoka : réalisée le 04 septembre.

Elle est chargée des programmes au Réseau genre et droits des femmes (GEDROFE), une structure basée à Kinshasa, qui a pour missions la promotion, la protection et la défense des droits humains, particulièrement ceux de la femme. 

30. Eunice Etaka : réalisée le 18 septembre.

Elle est juriste de formation et militante de la Lucha, un mouvement citoyen non-violent et non-partisan, qui milite pour un Congo où va régner le respect de la dignité humaine et la justice. 

31. Thérèse Katungu : réalisée le 25 septembre.

Elle est leader des organisations féminines dans le territoire de Lubero, en province du Nord-Kivu, notamment la Solidarité des organisations des femmes et jeunes producteurs agricoles (SOFEJEP). En termes d'activités, elle est formatrice des femmes leaders, travaille dans le secteur de l'agriculture, aussi pour la participation citoyenne de la femme et pour son implication dans les organes de prise des décisions à tous les niveaux.

32. Gloria Sengha : réalisée le 02 octobre.

Elle est une femme politique, œuvre également en tant que consultante dans plusieurs ONG internationales. Fondatrice du mouvement pro-démocratie Vigilance Citoyenne (abrégé en “VICI”). Dans la lutte citoyenne, particulièrement elle a intégré les manifestations de janvier 2015 et pendant la crise politique de 2016, elle a initié plusieurs campagnes. 

33. Christella Kiakuba : réalisée le 16 octobre.

Elle est fondatrice et coordonnatrice principale de la structure Telema Muana ya Mapinga (en lingala : lève-toi fils du soldat). L’association réunit en son sein les dépendants des hommes en uniforme de la République Démocratique du Congo et existe depuis 2013. La précarité et la promiscuité qui caractérisent les camps militaires sont parmi ses motivations. 

34. Zawadi Mangolopa : réalisée le 23 octobre.

Elle est présidente de la fédération des femmes protestantes dans la ville de Butembo. Elle accompagne les femmes vulnérables, les jeunes dans le développement basé sur leurs talents et les encourage dans l'autonomisation. Elle est également fondatrice d’une ONG éponyme, a été candidate aux élections de 2018 à Butembo (au Nord-Kivu). Actuellement vice-coordonnatrice provinciale de la Dynamique Nationale des femmes candidates de la RDC (DYNAFEC). 

35. Maud-Salomé Ekila : réalisée le 06 novembre.

Avec la dynamique des mouvement citoyens, elle maintient les actions et la mobilisation depuis la fin du mois de mai pour dénoncer la situation sécuritaire, alerter l’opinion publique et faire un plaidoyer fort pour la justice et pour l’adoption de mécanismes de justice transitionnelle. 

36. Dorcas Bwalelo : réalisée le 13 novembre.

Elle est activiste des droits humains, œuvre dans la défense des droits des femmes depuis 6 ans. Elle travaille en tant qu'experte en genre dans une organisation non gouvernementale qui propose notamment des services aux survivant.es des violences sexuelles et basées sur le genre (VSBG) à Kinshasa. En même temps directrice exécutive de Kazi service, une agence de placement du personnel à domicile. Au niveau continental, elle est membre du AWLN, chapitre RDC. 

37. Mwimba Gabriela : réalisée le 20 novembre.

Elle travaille sur les questions de défense des droits de femmes. Elle est aussi co-fondatrice du Réseau des Dames Enarques (RDE) et juriste de formation. 

38. Rebecca Kabuo : réalisée le 27 novembre.

Elle est militante, membre du mouvement citoyen « Lutte pour le changement » LUCHA mais aussi membre de Goma Actif. 

39. Tisya Mukuna : réalisée le 04 décembre.

Elle est fondatrice de la marque de café la Kinoise, qui pousse à Kinshasa (dans la commune de Mont-Ngafula) vendu dans 4 villes de la RDC (Kinshasa, Matadi, Boma et Lubumbashi). Elle a récemment inauguré une usine de transformation et d'empaquetage du café à Kingabwa. 

40. Myriam Dako: réalisée le 18 décembre.

Elle est juriste de formation. A travaillé en tant que coordonnatrice de la clinique juridique de la Ligue de la Zone Afrique pour la défense des Droits des Enfants et Élèves ( ONG LIZADEEL) pendant 5 ans. Elle supervise actuellement le secteur de la violence sexuelle et basée sur le genre (VSBG) dans une organisation apolitique. 

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une