État de siège-M23: le gouvernement militaire apporte une première assistance aux déplacés et compte sur les organisations humanitaires 
Jeudi 3 novembre 2022 - 10:09
Aide du gouvernement du Nord-Kivu aux déplacés
Aide du gouvernement du Nord-Kivu aux déplacés

La situation des déplacés de la guerre entre les FARDC et les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda est alarmante. Pendant que les humanitaires s'organisent pour intervenir, le gouvernement militaire  du Nord-Kivu a apporté mercredi 2 novembre 2022, sa première assistance aux déplacés cantonnés à l’entrée de Goma, dans le territoire de Nyiragongo. Ils sont plus de 30 000 qui ont déjà été enregistrés. L'assistance leur apportée est composée notamment de l'eau, des biscuits ainsi que des jus pour les petits enfants.

« Depuis le 9 octobre, vous avez assisté au déplacement de notre population des zones des conflits, de Rutshuru vers Goma. Vous comptez parmi les déplacés des enfants, des femmes enceintes, des femmes allaitantes et des vieillards. Hier, j'ai reçu le premier rapport de plus ou moins 30 000 déjà arrivés ici. Et le rapport que je viens de recevoir aujourd'hui doit être plus que ça. C'est vraiment dommage et une catastrophe humanitaire peut s'en suivre. Au niveau provincial, nous avons fait rapport à la hiérarchie. Nous intervenons avec de l'eau. Ici à Nyiragongo, nous n'avons pas assez d'eau. Nous avons apporté également des biscuits et des jus pour les plus petits, en attendant que les humanitaires s'organisent puisqu'ils l'ont déjà commencé pour qu'on vienne en aide à cette population en déplacement », a dit le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant général Constant Ndima. 

En revanche, les déplacés ont demandé au gouvernement de libérer toutes les entités occupées par les rebelles du M23 dans le territoire de Rutshuru dont Bunagana, cité frontalière avec l'Ouganda, Rumangabo, Kalengera, Rubare, Rutshuru centre, Kiwanja et autres. 

« Nous, déplacés venus de Rutshuru et Nyiragongo,  remercions le gouvernement pour cette assistance. C'est une première visite que nous recevons et nous disons merci. Mais, au nom de tous les déplacés, nous demandons au gouvernement de tout mettre en œuvre pour bouter dehors l'ennemi et ainsi nous permettre de regagner nos milieux respectifs », a demandé un des représentants des déplacés.

Lors de la remise de l'assistance aux déplacés de cette guerre, le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima a appelé la population à la responsabilité, car pour lui, des manifestations populaires organisées en cette période risquent de faciliter l'infiltration à l’ennemi. 

Un convoi de la MONUSCO a été pris à partie en début de soirée de mardi  dernier à Kanyaruchinya au Nord de Goma, dans le territoire de Nyiragongo. Selon nos sources dans la région, un porte char qui transportait un tracteur a été incendié par plusieurs habitants en colère, en majorité des déplacés de la guerre du M23. 

Les activités socio-économiques tournent au ralenti dans la ville de Goma. Le trafic entre la capitale de la province du Nord-Kivu et sa partie Nord est toujours suspendu. 

Jonathan Kombi, à Goma

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une