Violences communautaires à Kwamouth: plus de 280 enfants déplacés au Kwango séparés de leurs parents
Lundi 12 septembre 2022 - 07:10
Carte du territoire de Kwamouth
Carte du territoire de Kwamouth

Le conflit interethnique entre Teke et Yaka au territoire de Kwamouth (Mai-Ndombe) a provoqué la séparation de nombreux enfants de leurs parents. A ce jour, il y a au total 285 enfants non accompagnés recensés dans la province du Kwango suite aux affrontements qui ont déjà fait au moins 40 morts à Kwamouth. 

Le cadre de concertation de la société civile du Kwango qui a mené cette enquête précise qu'il n'y a pas toujours de site pour les accueillir sans assistance aucune. 

“On a pu constater la présence d'un nombre important d'enfants non accompagnés. 285 enfants non accompagnés dont plusieurs étaient déjà sur place dans des familles d'accueil à Mongata et d'autres seraient déjà en voie de partir avec des membres des communautés qui les amènent pour les installer dans le Kwango et dans le Kwilu dans des familles d'accueil. Ces enfants traversent une situation difficile. Psychiquement, ils déplorent l'absence de leurs parents biologiques et pour survivre, ça pose un sérieux problème. Il faudra aussi rechercher à avoir des abris parce qu’il n’y a même pas un centre d'accueil des déplacés de Kwamouth à Mongata”, a déclaré Lucien Lufutu, Président du cadre de concertation de la société civile du Kwango. 

Au Kwango, depuis le 20 août à ce jour, au total 18 084 déplacés ont été accueillis d'après un rapport du cadre de concertation de la société civile. 

Cette situation se présente au moment où les enfants devraient reprendre le chemin de l'école.  Les écoles n’ont pas ouvert le 5 septembre dernier à Kwamouth à cause des violences qui ont provoqué le déplacement des populations. Plusieurs infrastructures scolaires ont été détruites et incendiées. 

Jonathan Mesa, à Bandundu

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une