Soutien du Rwanda au M23: le gouvernement demande au Conseil de sécurité d’examiner le rapport des experts de l’ONU et de tirer les conséquences
Mercredi 10 août 2022 - 14:41
Un militaire de l'armée rwandaise
Un militaire de l'armée rwandaise

En marge de la visite du secrétaire d’Etat américain Antony Blinken à Kinshasa, le gouvernement congolais a appelé le Conseil de sécurité à examiner le rapport du groupe d’experts de l’ONU qui confirme le soutien du Rwanda aux rebelles du M23. Kinshasa souhaite que le Conseil de sécurité puisse ensuite tirer les conséquences après la publication dudit rapport. 

"Aujourd'hui, le problème que pose le rapport c’est qu'il soit examiné par le Conseil de sécurité. Nous avons une expérience malheureuse, le rapport mapping qui a été déposé depuis une dizaine d'années à peu près n'a pas été examiné, on en parle mais on ne sait finalement qu'est-ce qu'on en fera un jour. Nous demandons et nous l'avons dit que le conseil de sécurité d'abord publie le rapport dans son intégralité y compris les pièces à conviction et ensuite l'examine et en tire les conséquences", a déclaré Christophe Lutundula, Vice-premier ministre des affaires étrangères lors d’une conférence conjointe avec le secrétaire d’Etat.

Il a indiqué que la République Démocratique du Congo a déjà saisi la commission de l'Union africaine mais aussi le président du Conseil de sécurité des Nations-Unies. Le rapport a été transmis au Conseil de sécurité. 

"Nous avons écrit hier (lundi 8 août 2022) au président du Conseil de sécurité la lettre est partie hier, aujourd'hui nous avons aussi saisi la commission de l'Union Africaine, donc le gouvernement de la République a mis le cap sur l'examen de ce rapport et sa mise en contribution, afin de lever le voile de certaines zones d'ombres qui ont été créées délibérément et trouver une solution durable", a ajouté le chef de la diplomatie congolaise.

Selon le rapport d'experts des Nations-Unies qui a fuité à la presse, l'armée rwandaise est intervenue dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), directement et en soutien à des groupes armés, depuis novembre 2021. Selon ce document d'experts missionnés par les Nations unies consulté par l'AFP, l’armée rwandaise a "lancé des interventions militaires contre des groupes armés congolais et des positions des Forces armées congolaises" depuis novembre 2021 et jusqu'en juin 2022, selon ce rapport transmis au Conseil de sécurité.

Lire aussi: RDC-M23: Antony Blinken demande d'appuyer les efforts diplomatiques déjà engagés par l'Angola et le Kenya

Les experts indiquent que Kigali a également "fourni des renforts de troupes au M23 pour des opérations spécifiques, en particulier lorsque celles-ci visaient à s'emparer de villes et de zones stratégiques".

Le M23, pour "Mouvement du 23 mars", est une ancienne rébellion à dominante tutsi vaincue en 2013, qui a repris les armes en fin d'année dernière pour demander l'application d'un accord signé avec Kinshasa. 

Depuis fin mars, la fréquence et l’intensité des combats ont augmenté drastiquement et le M23 s’est emparé de pans du territoire de Rutshuru, jusqu'à une dizaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu.

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une