Breaking news

RDC : l'ECC note le dépassement des périodes opératoires présentées dans la feuille de route de la CENI et appelle à la publication “immédiate” du calendrier global des opérations électorales
Jeudi 28 juillet 2022 - 19:18
Denis Kadima, président de la CENI
Denis Kadima, président de la CENI

L’Eglise du christ au Congo (ECC) appelle la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à arrêter de gérer le processus électoral comme une affaire privée et à l'encontre des principes universels de transparence électorale. C’était à l'issue des travaux d’un colloque organisé sur le processus électoral en cours en République Démocratique du Congo.

L'ECC dit notamment noter le dépassement des périodes opératoires présentées dans la feuille de route publiée par la CENI à travers sa décision n•004/CENI/BUR/2022 du 03/02/2022. Sur ce, elle a formulé une série de recommandations à la centrale électorale.

« Inscrire dans les mesures d'application, l'exigence de remettre à tous les témoins et observateurs les procès-verbaux des résultats publiés dans le bureau de vote ; D'écarter, dans les mesures d'application, toute option de vote électronique et de transmission des résultats par voie électronique sans vérification manuelle ; De publier immédiatement le calendrier global des opérations électorales pour nous permettre de suivre chaque étape qui reste ;  De mettre à la disposition du public la cartographie électorale élaborée aux fins de l'analyser minutieusement ; De collaborer avec les parties prenantes dans l'élaboration des mesures d'application devant garantir la transparence et la crédibilité du processus électoral ;  D'accréditer les observateurs électoraux à long terme avec une carte ad Hoc, valable pour l'ensemble du cycle électoral », dit Éric Nsenga, Porte-parole de l'ECC dans le communiqué final lu mercredi 27 juillet à Kinshasa.

L'ECC déplore le fait que la CENI continue à mener des opérations extrêmement importantes notamment celles de la cartographie, de la révision des mesures d'application et du calendrier électoral sans associer les principales missions d'observation électorale et d'autres partenaires au processus.

Aux cours et tribunaux, l'ECC demande de mener des actions de nature à décourager les pratiques de corruption pendant les élections et de dire le droit conformément aux prescrits de la loi pour une gestion rationnelle des contentieux électoraux.

La (CENI) a clôturé, lundi 25 juillet à Kinshasa, les travaux de l'atelier de revisitation des mesures d'application de la loi électorale promulguée récemment par le président de la République après son adoption par les deux chambres du parlement. Les experts juristes de la CENI ont travaillé, durant une semaine, sous la coordination du directeur de cabinet adjoint chargé des questions juridiques du président de la CENI, Maître Dave Banza, pour actualiser les mesures d’application de ladite loi.

Clément Muamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une