Dan Gerlter a maintenant comme avocat la République, c’est dommage ! (JC-Mputu)
Jeudi 23 juin 2022 - 08:06
1
Les représentants de l'Etat congolais et Dan Gertler, après la signature du protocole d'accord avec Dan Gertler. Ph. Droits tiers.

Après la signature de l’accord à l’amiable entre le gouvernement congolais et Dan Gertler, la ministre d’Etat de la justice a signifié que l’homme d’affaires israélien n'a plus d'actifs miniers en République Démocratique du Congo mais quand ses sanctions américaines seront levées, les portes lui sera toujours ouvertes mais les affaires devraient se passer dans le respect des lois et textes du pays.

André Wameso, Dircaba du Chef de l'État chargé des questions économiques et financières et vice-président de la commission qui a statué dans l'affaire Dan Gertler a rappelé que l’homme d’affaires maintient une présence passive en RDC grâce à ses royalties.

"Il a une présence passive au travers des royalties, il détient un droit financier sur des royalties que Glencore et Metalkol vont lui payer dans le futur. Dans cet accord à l'amiable on considère aussi que monsieur Gertler, une personnalité sulfureuse a quand même payé et rendu à la République ses biens et qu'à partir de ce moment là nous en tant que République, nous n'avons plus rien contre lui, s'il remplit les conditions il est le bienvenu en République Démocratique du Congo", a expliqué André Wameso.

Dans ce numéro de Transparence, la web-émission de ACTUALITE.CD, Jean-Claude Mputu, porte-parole de la campagne "Congo n'est pas à vendre" (CNPAV) fixe l'opinion sur la position de cette plateforme après la participation à la table ronde organisée par la présidence de la République sur l'accord minier signé entre l'Etat congolais et le groupe Ventora de l'homme d'affaires Israélien Dan Gertler; et sur les dissidences au sein du CNPAV.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une