RDC : déjà 100 signatures pour une pétition lancée visant à « garantir la présence des femmes sur les listes de candidats pour les élections »
Lundi 16 mai 2022 - 11:03
Photo/Droits tiers
Photo/Droits tiers

Pendant que des voix s'élèvent autour du rejet par une majorité des députés nationaux, des amendements proposés par les organisations de défense des droits des femmes au sujet de la loi électorale, une organisation de la société civile lance une pétition en ligne. Plus de 100 signatures ont été collectées ce lundi, 16 mai. 

« La RDC a ratifié nombre d’instruments régionaux, panafricains et internationaux par les-quels elle s’engage à garantir la pleine participation des femmes dans les processus électoraux, entre autres », peut-on lire sur cette pétition. 

Cependant, poursuit-elle ; « là où le bât blesse, c’est dans la non-application de tous ces textes et dans la Loi électorale No 17/013 du décembre 2017, dont l’article 13 stipule notamment : « Chaque liste est établie en tenant compte de la représentation de la femme et de la personne avec handicap. La non représentation de la femme ou de la personne avec handicap ne constitue pas un motif d'irrecevabilité de la liste concernée. Ce dernier alinéa viole la Constitution et constitue un obstacle majeur à la représentativité des femmes aux élections et dans les instances de décision ».  

Ainsi, des recommandations sont formulées 

A l’Assemblée nationale, au Sénat, et aux partis et regroupements politiques : 

•    s'assurer que la nouvelle Loi électorale garantisse, au minimum, la présence des femmes sur les listes de candidats ou, au mieux, et conformément à la Constitution, ga-rantisse la parité – sous peine d’irrecevabilité 

•    proposer et assurer la mise en œuvre de mesures accompagnatrices qui permettront aux femmes de participer pleinement au processus électoral, à tous les niveaux et toutes les étapes

Au Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), récemment décoré comme champion genre par Rien sans les Femmes : 

•    à rejeter les listes de candidats n’alignant aucune femme, pour se conformer aux dispositions anti-discrimination de la Constitution, auxquelles toutes les lois de la République doivent se conformer 

A la Cour constitutionnelle :

•    à déclarer anticonstitutionnelle toute Loi électorale révisée ne garantissant pas, au minimum, la présence des femmes sur les listes de candidats ou, au mieux, et conformé-ment à la Constitution, ne garantissant pas la parité 

Au Président de la République, garant de la Constitution :

•    à poursuivre son engagement pour la promotion des femmes en rejetant toute Loi électorale révisée ne garantissant pas, au minimum, la présence des femmes sur les listes de candidats ou, au mieux, et conformément à la Constitution, la parité 

Au peuple congolais :

•    à poursuivre la mobilisation pacifique et constructive pour la participation des femmes aux élections, à tous les niveaux et toutes les étapes, conformément aux prescrits de la Constitution « La présente pétition se passe en ligne et offline. En fin de compte, nous allons soumettre la pétition à toutes les parties ciblées par celle-ci parmi lesquelles l'Assemblée nationale, la Com-mission Électorale, le Président de la République, la Cour Constitutionnelle afin qu'ils prennent des actions adéquates. Le peuple est aussi ciblé », a précisé au Desk Femme, Richie Lontulun-gu, président de la Coalition citoyenne pour le Congo, porteuse de la pétition. 

Par ailleurs, un sit-in est prévu mardi, 17 mai au palais du peuple au démarrage des travaux de la Commission Politique, Administrative et Juridique PAJ de l’Assemblée Nationale.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une