Propos injurieux du Vice-président kenyan sur la RDC : « avant c'était le Rwanda et maintenant c’est le Kenya … cela voudrait dire que ces pays ne nous prennent pas au sérieux »

William Ruto
William Ruto

Les propos méprisants tenus à l’encontre de la RDC par le vice-président kenyan, William Ruto, déclarant que les Congolais n’étaient que bons pour chanter ou encore dans la sape et incapables de produire du lait pour leur propre consommation, suscitent depuis plusieurs réactions sur la toile.  

« Nous avons un marché qui part de la RDC. Ces gens sont environ 90 millions d'habitants mais n'ont pas de vaches pour produire leur propre lait. Cette RDC des gens qui ne savent que chanter et portant  des pantalons enfilés au-dessus du nombril. Allons-y leur vendre du lait. Jusqu'à présent, ils continuent d'importer le lait de l'Australie, Nouvelle-Zélande et je ne sais pas encore d'où », avait-il déclaré lors d’une rencontre le weekend dernier avec les hommes d’affaires de son pays.

Ces propos sont choquants. Des réactions fusent de partout. Tant au sein de la classe politique que sociale. Pour le président de l’Association africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO), Jean-Claude Katende, cette déclaration est de trop. Pour lui, cela traduit en quelque sorte de la déconsidération que ces pays qui insultent le peuple congolais ont vis-à-vis du notre.

« Je pense personnellement que le discours tenu par le vice-président kényan n'est pas de nature à respecter les relations avec ses pays frères. De plus en plus ce discours se développe. Avant, c'était le Rwanda et maintenant c’est le Kenya. Cela voudrait dire en d'autres termes que ces pays ne nous prennent pas au sérieux. C'est pour ça qu'il est important que l'ambassadeur kényan soit convoqué par le ministre des affaires étrangères pour lui demander des explications par rapport à ce qui vient d'être dit et aussi le communiquer à des approbations de la RDC », a-t-il confié à ACTUALITE.CD.

Sur son compte Twitter, l'ancien Premier ministre, Matata Ponyo, a abordé dans le même sens. Il appelle à un sursaut d’honneur pour sauver l’image de la RDC.

« De plus en plus, des responsables d’autres pays se moquent ouvertement de notre pays et de son peuple comme on peut le voir dans cette vidéo. Il nous faut un sursaut d’honneur pour éviter que cela ne se répète plus. L’honneur d’un peuple n’a pas de prix », a-t-il twitté.

L’autre réaction, c’est celle de la sénatrice Francine Muyumba. Dans une série de tweets sur son propre compte, elle dit condamner sévèrement ces propos. Elle appelle notamment le Kenya à se désolidariser de cette déclaration afin de protéger l’amitié entre les deux pays.

Lire aussi: Le Kenya présente officiellement des excuses à la RDC et rappelle que Ruto est désormais dans l’opposition: « ses propos n’engagent que lui-même »

Grâce Guka