RDC : les policiers commis à la garde des personnalités doivent respecter le travail de leurs collègues de la PCR (Chef de la Police)
Jeudi 27 janvier 2022 - 11:58
Illustration. Ph. ACTUALITE.CD.

Dieudonné Amuli Bahigwa, Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise a fustigé le comportement des policiers de l'unité de protection des institutions et des hautes personnalités (UNPIHP) vis-à-vis de leurs collègues de la police de circulation routière (PCR). Plusieurs incidents sont rapportés sur la route surtout à Kinshasa où plusieurs personnalités protégées par des policiers ne respectent pas le code de la route, roulent à contresens et n’hésitent pas à donner l’ordre à leurs gardes du corps en vue de commettre de bévues. 

Le Chef de la police rappelle aux policiers UNPIHP que le fait d'être détaché auprès d'une personnalité quelconque ne leur donne pas le pouvoir de violer les lois de la République.

"Dans les grandes villes comme Kinshasa, Lubumbashi, Goma, et autres, il peut y avoir d'autres choses du genre provocation mais il faut garder le calme, surmonter la provocation. Je profite de l'occasion pour dire en présence du commandant de la police en charge de l’Unité de protection des Institutions et de Hautes personnalités qui m'a emmené ici les chefs de sécurité des VIP: c'est devenu monnaie courante chaque autorité veut avoir beaucoup de militaires et policiers proches, c'est une autre erreur que les commandants commettent, nous devons savoir qui a droit à la garde et combien d'éléments doit-il avoir. Lorsque tu te promènes avec l'autorité, toi un policier, toi un militaire, tu dois respecter le travail de ton collègue qui est sur terrain notamment le PCR (police de la circulation routière) qui est en train de réglementer la circulation, respecte leur travail, vous ne devez pas seulement les respecter mais ça fait aussi partie du respect des lois", a dit Dieudonné Amuli Bahigwa, lors de la causerie morale organisée mercredi 25 janvier 2022 à Kinshasa.

Et de poursuivre :

"Toute circulation des véhicules a le code de la route, puisque tu es avec le ministre tel ou député tel ou telle autorité, tu t'en fous, tu prends le sens contraire, tu ne veux pas qu'un PCR t'interpelle, directement tu descends pour commencer à discuter avec ton collègue qui réglemente la circulation, cette histoire, vous les policiers commis chez les VIP, chez les autorités, ce n'est pas pour avoir l'excès de zèle pour vous dire que vous êtes devenu au-dessus de la loi pour commencer à circuler en sens inverse comme tu veux, je dis Non, Non, Non, Non"

Dieudonné Amuli Bahigwa a promis de saisir le Chef d'état-major des FARDC et les responsables d'autres unités de la police afin de rappeler également à l'ordre des FARDC et policiers. Aux policiers de la circulation routière, Dieudonné Hamuli a recommandé la maîtrise de soi. 

"Si l'autorité te dit de prendre le sens contraire, tu peux lui dire non Excellence c'est interdit, suivons seulement le droit chemin (...) Vous, les policiers qui êtes sur terrain, ne vous laissez pas faire face à ce comportement. Tout en ayant la maîtrise de soi, vous l'interpellez dans le calme, je devais vraiment insister sur cette question. Cela ne doit pas vous inciter à la bagarre", a-t-il ajouté.

UNPIHP est actuellement dirigée par le Commissaire divisionnaire adjoint Dodo Tshinyama Itambo. Ce dernier est secondé par Mizo Lingbangbao comme adjoint des opérations, Lisangi Nkumu comme adjoint appui et gestion et enfin, Tshibangu Tshiabumana Ben comme commandant groupe protection.

Il s'observe aussi des altercations sur la route entre les policiers commis à la sécurité de certaines personnalités et les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo. Le cas récent a impliqué les éléments de la police commis à la sécurité de Jean Marc Kabund, premier vice-président de l’Assemblée nationale et un militaire de la garde républicaine qui assurait la sécurité d’un membre de la famille présidentielle.

La causerie morale du Chef de la police nationale congolaise intervient quelques jours après celle du Chef d'état-major général des FARDC, le général d'armée Célestin Mbala Munsense avec les éléments des FARDC à Kinshasa. Le Chef de l’armée était également revenu sur les agissements des militaires et policiers sur les routes.

(Re)lire ici: RDC: Le chef d'Etat major des FARDC rappellent à l’ordre les autorités militaires et policières qui roulent à contresens 

Clément Muamba

 

 

 

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une