Breaking news

Chinchards importés de la Namibie: à Kinshasa, les congolais tenanciers des chambres froides indignés car la distribution est confiée aux importateurs étrangers 
Vendredi 21 janvier 2022 - 09:29
Illustration
Photo d'illustration

Les chinchards importés par le gouvernement congolais en décembre dernier sont au cœur d’indignation des tenanciers des chambres froides à Kinshasa. Ces derniers, qui sont également des distributeurs de ces produits expriment leur mécontentement car le gouvernement a confié aux importateurs étrangers la tâche de distribution de la cargaison importée.   

Ces derniers jours, les tenanciers des chambres froides ont eu des discussions avec le ministre de l’économie à qui ils ont transmis un certain nombre de revendications en lien avec la distribution des chinchards. Ils ont aussi annulé à la dernière minute un sit-in prévu pour exprimer leur colère. 

“Nous sommes des distributeurs de produits surgelés, nous achetons directement chez les importateurs étrangers parce que nous n'avons pas d'importateurs congolais. Le Président de la République avait dit qu’il va faire de nous les importateurs des produits surgelés, à notre grande surprise la marchandise arrive nous avons trouvé d'autres distributeurs entre autres, les coréens et libanais, les produits n'ont pas été déposés chez nous. Nous n'avons pas été contents  parce que le circuit de distribution qu'ils ont mis en place n'a pas été en faveur de nous qui exploitons des chambres froides”, a dit à ACTUALITE.CD, Richard Kanyinda président des associations des tenanciers des chambres froides.

Lire: Chinchards commandés de la Namibie : Muyaya vante le "prix juste” sur le marché et promet des solutions conjoncturelles de la part du gouvernement 

Ils sollicitent un accompagnement du gouvernement en vue de faire d’eux des importateurs des produits surgelés.

“Nous avons sollicité de voir lui même le Chef de l'État, malheureusement nous n'avons pas eu accès. Nous sommes allés voir le ministre de l'économie pour qu’il puisse revoir les choses parce que nous voulons rentrer dans nos droits. Au cas contraire, nous irons dans la rue. Dans nos revendications nous avons demandé au gouvernement de nous accompagner avec nos petits moyens pour faire de nous les importateurs. Le ministre de l'économie nous a dit qu'il va reprendre de nouvelles bases pour trouver des solutions idoines dans le plus bref délais”, explique M.Kanyinda.

Manque d’organisation

Pour sa part, le mouvement “Les consommateurs lésés" déplore le manque de préparation de la part du gouvernement avant l’importation des chinchards. 

“Nous avons dénoté une impréparation totale de la part du ministère de l'économie. Nous pensions qu'à leur niveau ils allaient bien organiser les choses pour que les poissons soient vendus partout dans la capitale Kinshasa. Aujourd’hui personne ne sait vous dire clairement où sont vendus réellement ces poissons chinchards. Nous avons eu à proposer au ministère de tutelle de s'arranger pour que l'Etat ne soit pas le premier vendeur. Avant l'arrivée de ces produits surgelés, l'Etat devait négocier avec les tenanciers des chambres froides et grossistes pour que ces derniers soient les distributeurs des poissons,  cela n'allait pas causer ce conflit d'intérêt que nous vivons actuellement. Nous sommes largement déçus par le manque de professionnalisme du ministère de l'économie, nous espérons qu'ils vont très vite se ressaisir et nous continuons à insister à ce que l'Etat Congolais dispose de ses propre bateaux de pêche pour qu'il soit lui-même producteur des poissons,  parce que nous avons des poissons dans nos rivières et lac qui ne sont pas consommés”, a confié Joël Lamika, coordonnateur du mouvement Les consommateurs lésés.

Lire ici: Chinchards importés de la Namibie : le gouvernement rassure de la disponibilité de stock jusque fin janvier, mais plusieurs ménages n’achètent pas ces produits à prix juste

Le gouvernement provincial non associé

Le gouvernement provincial de l'économie de son côté dit ne pas être associé à l’opération de distribution et de vente des poissons importés par les autorités nationales. 

“C’est le gouvernement national qui a fait l'importation de ces poissons chinchards. La province n'a pas été associée. Avant l'importation nous avons tenu une réunion avec le groupe des tenanciers des chambres froides qui devrait normalement s'occuper de la distribution, subitement quand les produits sont arrivés on ne sait pas comment est-ce que la répartition a été faite. En outre, la quantité n'était pas suffisante pour servir toute la population. A ce sujet, je compte m'entretenir avant la fin de cette semaine avec le ministre national de l'économie pour en savoir plus après qu'interviendra une réunion avec l'association des tenanciers des chambres froides du Congo”, précise Jean Ngoy Mvunzi, ministre provincial de l'économie.

Le Premier ministre Sama Lukonde avait effectué une tournée le 30 décembre dernier dans différents point de distribution des poissons chinchards et s’était félicité de la disponibilité du stock de ces produits surgelés. L'importation de ces produits faisait suite à la fin de la saison de pêche dans les eaux continentales namibiennes. La RDC devrait épuiser son quota de 27.300 tonnes de pêche de chinchard achetés à la Namibie au plus tard le 31 décembre 2021. 

Lire aussi: Poissons de la Namibie : la quantité qui sera pêchée d’ici le 31 décembre couvrira le besoin mensuel de consommation du pays, il n’est pas exclu une autre pêche en 2022 (ministre économie)

Grâce Guka

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une