Breaking news

RDC : 191 cas de Monkeypox déjà enregistrés au Maniema dont 24 décès
Vendredi 10 décembre 2021 - 08:49
Santé
Visuel service infographie/ACTUALITE.CD

Le gouverneur a.d intérim du Maniema, Alfani Idrissa Mangala, a officiellement déclaré ce jeudi 9 décembre l’épidémie de Monkeypox dans la province. Il a annoncé que 24 décès sont déjà enregistrés depuis le début de la maladie dans la zone de santé de Tundu, en territoire de Kibombo au Sud de la province du Maniema.

« La zone de santé de Tunda dans le territoire de Kibombo a déjà notifié 191 cas dont 24 décès dus au Monkeypox. Au cours de la 40e semaine épidémiologique, les échantillons prélevés dans les aires de santés de Wenga, Utshu et Weta ont été envoyés à l’Institut National de Recherche Biomédicale pour des analyses dont les résultats viennent de confirmer l’épidémie », a déclaré le gouverneur a.i.

Le Gouverneur ad intérim de la province a sollicité l’appui du gouvernement central et des partenaires techniques et financiers pour lutter contre cette épidémie.

« Nous appelons la population à consulter le centre de santé le plus proche en cas de fièvre, éruption et autres afin de prévenir la maladie », a-t-il ajouté.

En novembre dernier, le ministre de la santé dans la province du Maniema avait rapporté 12 cas de décès de Monkeypox dans sa province. La létalité était estimée à 17% pour un total de 69 cas recensés.

« Pour les trois dernières années, nous avons connu des cas de Monkeypox dans presque toutes les provinces. Mais pour le moment, les provinces les plus vulnérables sont le Sankuru, la Mongala, le Mai-Ndombe, l'Equateur, la Tshuapa et le Bas-Uélé. Ce sont les provinces qui sont presque rouges, elles rapportent le cas de Monkeypox tous les jours », avait dit à ACTUALITE.CD, Chadrack Simba Kalume, épidémiologiste au ministère de la santé publique.

Le Mokey Pox ou Variole du singe est une zoonose, elle est transmise de l’animal à l’humain, avant que la transmission de devienne interhumaine ; c’est-à-dire dans des milieux ruraux où les principales occupations sont la pêche, la chasse et l’élevage, lorsque celui qui a attrapé le monkey pox en consommant des primates, et des rongeurs trouvés déjà morts dans la forêt, est en contact physique avec d’autres personnes, il a la capacité de propager l’infection autour de lui.

Les symptômes de cette maladie sont souvent les éruptions cutanées, la fatigue, et les difficultés respiratoires. Mais il n’y a pas une prise en charge appropriée, comme elle est d’origine animale, la prise en charge est symptomatique.

Chadrack londe, à Kindu

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une