Breaking news

Marché des batteries et voitures électriques : l’étude menée par Bloomberg démontre qu’investir en RDC dans ce secteur est moins coûteux qu'aux USA, en Europe (Julien Paluku)
Mercredi 24 novembre 2021 - 18:19
DRC-AFRICA BUSINESS FORUM
DRC-AFRICA BUSINESS FORUM

Dans son allocution à l'ouverture des travaux de DRC Africa Business Forum ce mercredi 24 novembre, le ministre de l'industrie Julien Paluku a affirmé que la République Démocratique du Congo se positionne de plus en plus comme un « pays solution » dans la transition écologique et énergétique. C’est pourquoi, indique le ministre de l’industrie, le pays se donne l’ambition d’être le leader mondial dans la production des précurseurs des batteries électriques et, partant, des voitures électriques.

D'après Julien Paluku, l’étude de Bloomberg sur l’industrie des batteries et le marché des voitures électriques a démontré qu'investir en RDC dans ce secteur est moins coûteux que dans d'autres pays du monde, dont les Etats Unis.

« L’étude réalisée par Bloomberg à la demande des partenaires de la RDC ici présents, j’ai cité : CEA, Afreximbank, AFC, BAD, BADEA, démontre que le coût de production des précurseurs des batteries en RDC fait d’elle la meilleure destination au regard de sa compétitivité exprimée à travers les indicateurs objectivement vérifiables. En effet, l’étude de Bloomberg démontre clairement qu’investir dans le secteur des batteries électriques aux États-Unis dont le coût d’investissement est évalué à 117 millions USD, 112 millions USD en Chine et 65 Millions USD en Pologne. Tandis que pour le même type d’investissement, les coûts sont évalués à 39 millions USD soit trois fois moins chers qu’aux Etats-Unis et en Chine. D’où les nouveaux concepts « RDC, Pays-Solution, RDC, Meilleure destination dans le secteur des batteries électriques », a illustré Julien Paluku devant plusieurs invités au forum DRC-Africa Business.

Et de poursuivre :

« Cet avantage-coût conféré par cette étude repose essentiellement sur l'accessibilité ́ des terrains mais aussi le coût de main-d’œuvre, même dans l’hypothèse d’un recours à la main-d’œuvre étrangère pendant les 5 premières années d’exploitation. En plus de la compétitivité ́ reposant sur les coûts de production, la production des précurseurs de batterie en RDC a l’empreinte écologique la plus faible : les simulations indiquent des émissions de carbone en RDC de 20% inférieures à celles de la Chine. Ces résultats confirment ainsi le rôle stratégique de la RDC dans la transition énergétique : selon les prévisions de Bloomberg, le marché ́ des véhicules représentera des milliers des milliards entre 2025 et 2050 ».

(Re)lire: Batteries, véhicules électriques et énergies propres : les réserves des ressources minérales de la RDC la place dans une position stratégique de premier plan (Félix Tshisekedi)

Face à cette situation, Julien Paluku a souligné la nécessité de mettre en place des politiques publiques courageuses capables de changer le paradigme de gestion des ressources minérales.

« Il est clair que le gouvernement Congolais a la responsabilité de mettre en place des politiques publiques courageuses qui assurent notamment, le renforcement de la gouvernance et de la sécurité des investissements afin de réaliser ce dessin qui changera catégoriquement le paradigme de gestion des ressources minérales. La RDC a été réduite pendant des années au seul fournisseur des minerais bruts sans aucune valeur ajoutée », rappelle-t-il.

Lire aussi : DRC-Africa Business Forum : Félix Tshisekedi exhorte ses homologues africains à saisir l'occasion pour construire l’industrie des batteries et améliorer le taux de desserte en électricité

Grâce à ce projet de développement de chaîne de valeur mis en marche par la RDC, plusieurs pays et « l’Afrique toute entière vont se muer en transformateurs et producteurs des précurseurs des batteries électriques et capitaliser leur potentiel en augmentant substantiellement leur part du marché des batteries et des voitures électriques ».

Après l'ouverture officielle de ces assises, des échanges se poursuivent au sein du Panel composé du président congolais, de son homologue zambien, des représentants du président du Gabon et du Roi de Marc ainsi que des représentants des banques, des sociétés minières, industrielles mondiales dans les sous-secteurs des batteries, des voitures électriques et des énergies renouvelables et autres partenaires au développement et autres.

Lire : Félix Tshisekedi: La RDC est la destination la plus compétitive au monde pour installer des usines de fabrication de batteries des voitures électriques

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une