Breaking news

Batteries, véhicules électriques et énergies propres : les réserves des ressources minérales de la RDC la place dans une position stratégique de premier plan (Félix Tshisekedi)
Mercredi 24 novembre 2021 - 14:39

Le Président Félix Tshisekedi a procédé ce mercredi 24 novembre 2021 au lancement à Kinshasa, des travaux de DRC-Africa Business Forum au Palais du Peuple. Organisées en partenariat avec la commission économique des Nations-Unies pour l'Afrique (CEA), ces assises ont pour thème « Développer une chaîne de valeur régionale autour de l'industrie des batteries électriques et un marché des véhicules électriques et des énergies propres ».

Dans son discours, Félix Tshisekedi a rappelé que ce forum est une véritable opportunité pour les leaders des secteurs publiques et privés de s'accorder les vues sur les enjeux du développement de l'Afrique et plus particulièrement sur le processus de sa transformation structurelle voulue par tous. M. Tshisekedi estime que la RDC, grâce à ses ressources minérales doit occuper une position stratégique dans le processus de transformation des énergies propres.

« Ce forum constitue un cadre adéquat pour penser à la transition des économies africaines, d'une croissance brune à une croissance verte plus résiliente et diversifiée respectueuse de la préservation des systèmes écologiques et du capital naturel. En effet, la transition mondiale vers les énergies vertes et la décarbonisation des économies est une exigence de nos jours, elle stimule la demande de certains métaux spécialement ce qui entre dans la fabrication des batteries pour le stockage d'énergies intermittentes et de la motorisation électrique », a dit Félix Tshisekedi.

La RDC détient des réserves importantes des métaux qui entrent dans la fabrication des batteries et véhicules électriques.

« Il s'agit notamment du cobalt, du cuivre, du lithium, de l'étain, du nickel, du manganèse, de l'aluminium, des métaux dont la République Démocratique du Congo détient des réserves considérables. Prenons le cas du cobalt par exemple, aujourd'hui métal stratégique, la République Démocratique du Congo en détient près de 70% de la production mondiale et détient les 2/3 des réserves mondiales reconnues, son sous-sol est ainsi doté d'importantes ressources minérales pouvant contribuer au développement des énergies propres. Ce qui place le pays dans une position stratégique pour jouer un rôle de premier plan dans cette nouvelle perspective orientée », a-t-il ajouté.

Pour Félix Tshisekedi, le continent africain est sans doute le mieux doté en termes des richesses naturelles avec plus de 60 types des minerais différents totalisant ainsi 1/3 des réserves des minerais mondiales tout minerais confondus.

« Ces assises nous donnent l'occasion de capitaliser les opportunités d'investissement et aussi de réfléchir sur le développement d'une chaîne de valeur régionale pour l'industrie des batteries dans un contexte d'intégration régionale d'industrialisation de l'Afrique et de transition énergétique. Le continent africain devrait améliorer l'intégration du secteur extractif aux autres secteurs de l'économie en vue de créer une véritable chaîne de valeur et de promouvoir son industrialisation », a conclu le président de la RDC.

Après l'ouverture officielle de ces assises, des échanges se poursuivent au sein du Panel composé du président congolais, de son homologue zambien, des représentants du président du Gabon et du Roi de Marc ainsi que des représentants des banques, des sociétés minières, industrielles mondiales dans les sous-secteurs des batteries, des voitures électriques et des énergies renouvelables et autres partenaires au développement et autres.

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une