Breaking news

RDC-Rutshuru : les FARDC se sont encore affrontées avec les présumés combattants M23 à Rugari
Mardi 23 novembre 2021 - 13:43
Photo
Photo d'illustration des FARDC

Après l'attaque samedi 20 novembre dernier, d'une position des écogardes du parc des Virunga à Bukima dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), attaque ayant causé la mort d'un écho garde, les présumés combattants M23 ont attaqué lundi 22 novembre, certaines positions des FARDC dans le groupement Rugari toujours à Rutshuru. Les affrontements entre les deux parties ont provoqué le déplacement massif des populations. Le chef du groupement Rugari, Éric Mashagiro confirme les combats de lundi et indique que l’armée s'active dans la région en vue de restaurer la sécurité.

Les combats ont repris lundi après-midi aux alentours de Rugari après qu'une position des FARDC a été attaquée dimanche à Ngugo, un village situé à la limite du parc des Virunga, à plus ou moins 40 Km de Goma. Les sources locales attribuent cet assaut aux présumés M23. Eric Mashagiro, chef du groupement Rugari se veut tout de même rassurant après l’arrivée sur place des autorités militaires.

« La position des FARDC a été attaquée aux environs de 21h. Les bandits l'ont assiégée avant de l'incendier. Le commandant de Sokola et l’administrateur militaire s'y sont rendus pour se rassurer de la sécurité de la population et ses biens. Il y avait moins de militaires à cette position qui n’ont pas su contenir les assaillants. Les habitants du coin se sont déplacés mais les autorités font tout pour permettre leur retour rapide », dit le chef du groupement Rugari.

Sans avancer un quelconque bilan, le porte-parole du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2, le lieutenant-colonel Guillaume Njike Kaiko a confirmé cette information.

« La position a été attaquée par des hommes supposés être du M23. À l’heure qu’il est votre armée est en train de travailler sur ça. Je pense qu'il est encore trop tôt pour qu’on puisse vous parler d’un quelconque bilan parce que nous sommes en plein travail », a-t-il indiqué.

Le 7 novembre 2021, les affrontements avaient opposé les FARDC aux combattants M23 qui avaient réussi à occuper les collines de Chanzu et de Runyoni, non loin de Bunagana, une cité frontalière entre la RDC et l'Ouganda. L’armée s’était renforcée jusqu’à récupérer toutes les positions des mains des rebelles.

Jonathan Kombi, à Goma

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une