RDC-Baraka : les autorités ont des difficultés à gérer les déplacés fuyant les affrontements armés dans les moyens plateaux de Fizi, “certains ne veulent pas cohabiter”
Jeudi 21 octobre 2021 - 09:59
Photo ACTUALITE.CD.

Le nombre des déplacés fuyant les affrontements entre les miliciens Mai-Mai et Twigwaneheo dans les localités des moyens plateaux du territoire de Fizi ne cesse d’augmenter dans la ville de Baraka. Plus de 8 000 déplacés sont éparpillés dans différents quartiers de Baraka (Sud-Kivu).

La cellule de communication de la mairie de Baraka précise que la majorité sont hébergés dans des familles d'accueil et d’autres regroupés au site de Mushimbakye sans assistance.

« La maire est débordée par cet afflux des déplacés ici dans la ville. Depuis le 14 de ce mois, nous enregistrons des déplacés. Les rapports des chefs des quartiers nous présentent un nombre de 600 personnes qui sont dans des familles d'accueil. Mais aussi au site de Mushimbakye, nous avons un nombre de 2500 personnes. Ces chiffres sont toujours partiels car l’identification est toujours en cours. La mairie est en négociation avec les partenaires pour venir en aide à ces déplacés qui restent sans assistance. Mais la mairie a un grand problème. Nous avons choisi le site de Mushimbakya pour ces déplacés mais il y a parmi eux, ceux qui ne veulent pas cohabiter », dit la mairie.

Ces déplacés proviennent de plusieurs localités des moyens plateaux dans le territoire de Fizi notamment à Magunga, Bibokoboko, Kakuku, Lulimba, Bivumu, Mugorore, Magaja ... où tous ces villages ont été brûlés par les miliciens.

Lubunga Lavoix, à Baraka

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une