Breaking news

CENI : la LUCHA promet de s’opposer « fermement à tout passage en force de quelques confessions religieuses aux ordres d’officines politiques »
Mercredi 28 juillet 2021 - 07:43
Manifestation de la population contre l'insécurité à Butembo/Ph ACTUALITE.CD

La LUCHA met en garde les confessions religieuses impliquées dans la désignation des animateurs de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). « Nous suivons de près les tractations en cours pour la désignation du président de la CENI. Comme en 2020 avec Ronsard Malonda, nous nous opposerons fermement à tout passage en force des quelques confessions religieuses aux ordres d’officines politiques », dit le mouvement citoyen, ce mercredi date butoir pour le dépôt de toutes les listes des délégués à l’Assemblée nationale. 

L’Eglise orthodoxe au Congo, l’Eglise de Jésus Christ sur la terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu (EJCSK), la Communauté islamique en RDC (COMICO), l’Eglise du Réveil du Congo (ERC), l’Union des églises indépendantes du Congo (UEIC) et l’Armée du Salut ont désigné le candidat de la plateforme des confessions religieuses à la présidence à la CENI. Ce choix n’engage pas les catholiques et les protestants qui veulent avoir des détails supplémentaires sur la moralité et la fiabilité de certains candidats.

« L’actuelle loi sur la CENI compromet déjà gravement son indépendance structurelle. Ajouter à cela un homme de paille comme président sera l’insulte de trop à nos sacrifices pour l’avènement d’une vraie démocratie », ajoute la LUCHA.

Le mouvement citoyen a également d’autres organisations à souscrire à son « agenda citoyen ». Cet agenda est articulé autour de quatre piliers dont l'organisation dans les délais, des élections libres, inclusives, crédibles et transparentes avec une CENI fortement dépolitisée et indépendante.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une