Breaking news

RDC : pour l’APNAC, la justice ne doit pas seulement arrêter les gens, les biens volés doivent être récupérés et retournés dans le compte du trésor
Dimanche 25 juillet 2021 - 10:31
APNAC. Ph. Droits tiers.

Le député national Jean-Pierre Pasizapamba, président du réseau des parlementaires africains contre la corruption (APNAC-RDC) a réaffirmé vendredi 23 juillet 2021 la détermination des députés nationaux à lutter contre la corruption, qui prive l'État Congolais des ressources financières pour s'occuper des besoins de la population. C’était à l’occasion de la publication du rapport dénonçant les faits de corruption en RDC.

Il a insisté sur le fait que les biens volés doivent être récupérés et retournés dans le compte du trésor. Il a appelé à l'ouverture d'un compte spécial où on doit placer tous les biens récupérés soit du vol soit de détournement.

« Les députés sont déterminés à exercer la pression pénale, la pression sociale. Pénale surtout auprès des magistrats, auprès des Cours et Tribunaux parce qu’on nous a dit dans la salle plus de 800 dossiers que Luzolo Bambi a laissés et le réseau des parlementaires a mis à la disposition du public plus de 13 projets de corruption. Et donc la justice ne doit pas seulement arrêter les dignitaires pour les mettre en prison, l'APNAC insiste, le parlement insiste sur le fait que les biens volés doivent être récupérés et retournés dans le compte du trésor. On invite à ce que l'on ouvre un compte spécial où on doit placer tous les biens récupérés soit du vol soit de détournement. Nous invitons le peuple congolais à dénoncer, et le parlement est très ouvert, c'est pour cette raison que le mardi les députés du réseau vont déjà déposer un dossier auprès du procureur général près la Cour de Cassation sur les faits de corruption en Ituri », a dit devant la presse, Jean-Pierre Pasizapamba.

Il a invité la population congolaise à dénoncer de partout où ils sont les actes de corruption à travers le numéro vert du réseau des parlementaires africains contre la corruption.

« Ce qui a été très essentiel, c'est la présentation du rapport sur les faits de corruption, dénoncés par le peuple congolais, par les citoyens lambdas de la RDC moyennant notre numéro vert donc nous avons un numéro vert au centre d'écoute du réseau des parlementaires africains contre la corruption. Désormais, tout le peuple congolais peut utiliser ce numéro partout où il se trouve sans craindre quoique ce soit, dénoncer parce que celui qui vit mal, celui qui vit la corruption et qui refuse de le dénoncer est complice de la misère du peuple congolais », a-t-il encouragé.

L’APNAC a, dans un rapport publié vendredi 23 juillet 2021, dénoncé le manque à gagner que connaît la RDC suite aux faits de corruption. Le chiffre est évalué à 7 979 152 682,57 USD et 150 terrains de l'État spoliés. Ce rapport couvre la période allant de janvier à décembre 2020. Il a été constitué sur base des dénonciations téléphoniques faites via le numéro vert de l'APNAC pour lutter contre la corruption.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une