Breaking news

Covid-19 en RDC : le principal défi à relever dans la Lomami est le respect des mesures barrières
Dimanche 25 juillet 2021 - 14:20
Ph. ACTUALITE.CD

Le respect des mesures barrières est parmi les principaux défis à relever par l’équipe de riposte contre la Covid-19 dans la province de la Lomami. Selon le docteur Gabriel Tshamala, médecin chargé de surveillance épidémiologique dans la commission de riposte contre la Covid-19, les gens continuent à se saluer en se serrant la main, sans tenir compte du risque.

" Il y a plusieurs défis à relever pour lutter contre la pandémie à Covid-19 dans notre province entre autres : le respect des mesures barrières, le port des masques obligatoire, le refus du respect des mesures barrières par la population lomamienne, il y a certaines personnes qui respectent les mesures barrières et d'autres, par contre, ne respectent pas. Le non-respect de la distanciation, il y a les gens qui, aujourd'hui, ne comprennent pas que la maladie nous guette et est déjà dans notre milieu, par contre d'autres continuent à douter de l'existence de la maladie. Certains se saluent par la main et d'autres s'embrassent même. Ce sont les principaux défis ", a fait savoir le Dr Gabriel Tshamala.

Ainsi, l’urgence est de rendre le port du masque obligatoire, de même l’impératif d’installer des kits de lavage des mains dans les points d’entrée et dans des lieux publics.

" Ici, il faut le port obligatoire des masques, l'installation des lavages d'eau devant les bureaux, les écoles voire même devant les hôpitaux et partout dans les coins stratégiques ;  l'installation d'une équipe de surveillance épidémiologique dans les arrêts de bus  Mwene Ditu-Mbuji Mayi, juste au niveau du parking, au niveau du péage obligatoire ; motiver l'équipe de surveillance et l'équipe de riposte en les équipant avec les matériels de protection ; motiver les agents de la riposte ; l'installation d'une équipe d'intervention rapide au niveau de la ville, cette équipe permettra qu’en cas de problème où il y a un cas suspect, d’aller sur le lieu, éventuellement juste vérifier si réellement la personne présente les symptômes ou pas pour informer les autorités sanitaires qualifiées à la matière pour une éventuelle prise en charge ", a fait savoir le Dr Gabriel Tshamala.

Pour sa part, Anicet Minga, coordonnateur provincial de la nouvelle société civile congolaise, pense, par contre, que le plus grand défis reste le manque des moyens financiers.

" Dans notre province de Lomami, la riposte connaît de grands défis, le plus grand défi, c’est les moyens. Il n'y a pas vraiment de moyens disposés pour la pandémie à Covid-19 dans notre province. Je sais bien que plusieurs fois des réunions se sont tenues notamment dans les différents comités multisectoriels de riposte. Il y a des stratégies qui sont prises, malheureusement, ces stratégies ne sont pas suivies par des soutiens et des moyens. Donc la plupart de temps, se sont des réunions qui se tiennent pour ne rester que sur le plan théorique. Il y a des besoins et des demandes que chaque commission est en train de présenter à la coordination, malheureusement ces besoins ne trouvent pas satisfaction. C'est ça le grand défi que nous avons et les principaux défis d'ailleurs. Parce que s'il y a des moyens, tout peut marcher ", a indiqué Anicet Minga.

Anicet Minga pense pour les urgences qu’il faudrait que la sensibilisation soit accrue en utilisant les leaders d'opinion pour pouvoir faire la sensibilisation, il faut des infrastructures sanitaires en bon état, Il faudrait qu'il y ait des centres pour recevoir des malades à Covid-19. 

Notons que depuis le début de la pandémie au pays, la province de Lomami compte au total 3 cas de COVID-19 dont 1 décès cas.

Junior Merveille Mpandanjila à Mwene-ditu

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une