Etat de siège au Nord-Kivu : près de 50 combattants ADF tués et une vingtaine de localités conquises (Armée)
Jeudi 1 juillet 2021 - 06:56
ACTUALITE.CD

Au cours d’une conférence de presse animée conjointement mardi 29 juin 2021 à Goma (Nord-Kivu) avec le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya et le porte parole des FARDC, le général Léon Richard Kasonga, le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant général Constant Ndima a donné le bilan des opérations menées dans le cadre de l’état de siège du 6 mai au 29 juin 2021. L’autorité provinciale parle de près de 50 combattants ADF neutralisés, des armes récupérées et d'importants sanctuaires des ADF conquis.

« Les opérations en cours nous ont donné le bilan suivant. Le bilan humain : 49 terroristes neutralisés dont nous avons vu les corps, 10 ADF capturés, 85 collaborateurs interpellés que nous avons mis à la disposition de la justice militaire. Au plan matériel, 34 armes et munitions, tout calibre, récupérées, six véhicules et 10 motos arrêtés. Sur le plan opérationnel, contrôle et occupation des sanctuaires les plus importants de l’ADF. Aujourd’hui à Malika, plus de 38 000 cultivateurs ont repris leurs activités agro-pastorales. Dans le Mayangose, le terrain le plus fertile du coin, c’est pratiquement au tour de la ville de Beni, plus de 36 000 cultivateurs exploitent de nouveau leurs champs. Jadis, personne ne pouvait y accéder », a dit le lieutenant général Constant Ndima.

Des villages comme Mapobu, Halungupa, Mamove, Lahe, Mandina, Kididiwe, Kasinga, Totolito, Semuliki, Mbau, Kamango, Mamudyoma et Nobili sont déjà passés sous le contrôle des forces loyalistes, a annoncé le gouverneur militaire du Nord-Kivu.

L’autorité provinciale précise  que plusieurs chefs maimai et leurs troupes  sont prêts à se rendre dans le territoire de Lubero et n’attendent que la concrétisation du processus de DDR-CS (Désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et sécurisation).

Parlant des opérations dans la partie sud de la province, le chef de l’exécutif provincial a indiqué que le nettoyage du territoire de Masisi se poursuit normalement. Plusieurs localités ont été libérées par les FARDC. Des redditions des centaines des membres des groupes armés  y sont également signalées.

« Nous sommes sur l’axe Masisi centre-Nyabiondo et nous irons jusqu’à Walikale. Les réfractaires qui continuent à mettre à mal notre quiétude dans ce coin, nous leur lançons encore un appel  de déposer les armes sinon, nous allons les traquer jusqu’à leur dernier retranchement. À Walikale, d’ici là, nous allons aussi lancer des opérations pour nettoyer Walikale et aussi le parc national des Virunga que nous mettons déjà dans notre planification. Le nettoyage va aussi bientôt commencer de ce côté-là. Donc, du pied de Nyiragongo jusqu’à Ishasha et nous irons prendre l’axe  Ishasha jusqu’aux abords du lac Édouard. Les FARDC sont plus que jamais déterminées cette fois-ci à en découdre avec tous ces groupes armés, qu’ils soient nationaux ou étrangers, pour donner la paix aux fils et filles du Nord-Kivu », a ajouté le gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant général Constant Ndima, a officiellement pris ses fonctions le 10 mai 2021 à Goma. Il a remplacé à ce poste Carly Kasivita dans le cadre de l’état de siège décrété depuis le 6 mai par le Chef de l’État en vue d’imposer la paix dans cette partie du pays, à travers les autorités militaires et policières. Le Président de la République, Félix Tshisekedi séjourne encore dans l’Est du pays où il est allé se rendre compte de l’évolution l’état de siège et compatir avec les victimes de l’éruption du volcan Nyiragongo du 22 mai dernier.

 Jonathan Kombi, à Goma

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une