RDC : 100 combattants ADF tués en Ituri depuis le début de l’état de siège, l’armée dresse le bilan
Mercredi 30 juin 2021 - 19:00
Photo ACTUALITE.CD

Depuis l’instauration de l’état de  siège dans la province de l’Ituri, le 6 mai 2021, l'armée a annoncé avoir atteint le nombre de 100 éléments ADF neutralisés jusqu’à la date du 29 juin 2021. 

Au cours d’une conférence de presse animée conjointement mardi à Goma avec le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya et le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant Général Constant Ndima, le porte parole des FARDC, le général Léon Richard Kasonga a annoncé la reprise des activités socio-économiques dans plusieurs localités déjà conquises par l’armée loyaliste dans la province de l’Ituri.

« Au plan humain, 100 terroristes ont été neutralisés, 18 ont été capturés, 15 arrêtés et 23 otages libérés. Parmi les otages, il y a quatre élèves de moins de 16 ans qui ont été libérés. Au plan matériel, nous avons récupéré 25 armes et une importante quantité de munitions, tout calibre. Au plan socio-économique en Ituri, nous avons rétabli la paix à Irumu et la population est en train d’y retourner. Il y a la reprise observée des activités économiques et scolaires à Nyakunde,  Maghabo et Irumu centre. La population circule encore librement à Irumu mais surtout le fait le plus important c’est la reprise du trafic sur les routes nationales numéro 4 et numéro 27 » a dit le Général Kasonga.

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi séjourne encore dans la partie Est du pays pour parler du doigt la situation sécuritaire dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, placées sous l’état de siège depuis le 6 mai dernier. Les autorités civiles de ces deux provinces ont été remplacées par les autorités militaires en vue d’y imposer la paix.

Actuellement, les combattants ADF sont établis dans la région de Boga et Tchabi où ils multiplient des attaques depuis près d’un mois. Plus de 100 personnes ont été tuées dont une trentaine dans un camp de déplacés.

Selon des sources d’ACTUALITE.CD, les combattants de la FRPI se mobilisent pour barrer l’expansion ADF vers la chefferie de Walendu Bindi dont Bukiringi est l’une des entités déjà touchée par les violences.

La situation sécuritaire s’est largement détériorée au sud du territoire d’Irumu où l’activisme des rebelles ADF est croissant dans la chefferie des Bahema Boga, Mitego et des Banyali Tchabi. La plupart des populations des entités précitées se sont déplacées à Gety, Bogoro, Bunia voire en Ouganda.

Jonathan Kombi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une