Lundi 7 juin 2021 - 10:20

Breaking news

RDC-Nyiragongo : le détournement des salaires des agents depuis 2013, une pléthore voulue et nourrie des agents fictifs, parmi les raisons de l'incapacité de l’OVG à accomplir sa mission (Syndicat)
L'Observatoire Volcanologique de Goma/Ph ACTUALITE.CD

Les chercheurs de l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG) ont adressé un mémorandum au Président de la République, Félix Tshisekedi, à la suite de l’éruption soudaine du volcan de Nyiragongo, samedi 22 mai dernier. Ce mémo énumère les problèmes qui rongent ce service.

Dans ce document, les agents reconnaissent l’inefficacité de leur entité qui a été constatée non seulement en RDC mais aussi à travers le monde après cette catastrophe naturelle. Cependant, ils énumèrent au Chef de l’Etat un certain nombre des raisons qui justifient leur contre-performance. Ils dénoncent notamment le détournement des salaires des agents et fonds des différents projets, la présence de plusieurs agents fictifs au sein de l’entité.

« En effet, l'inefficacité de l’OVG que notre Nation et le monde entier ont pu constater à travers l'éruption non prédite du volcan Nyiragongo de ce 22 mai 2021 a été décriée et dénoncée par les agents de l'OVG depuis 2016. La corruption, le détournement des salaires des agents depuis 2013, un pléthore voulu et nourri des agents fictifs, le détournement des fonds des projets à hauteur des millions de dollars, le détournement des fonds d'investissement alloués par le gouvernement national, le clientélisme, la prise en otage de l’OVG par un petit groupe de scientifiques néocolonialistes, les choix des incompétents parmi nos chercheurs pour diriger l’OVG et ce, sans aucun respect pour notre loi-cadre, sont les raisons qui ont fait que notre cher observatoire soit dans l'incapacité d'accomplir correctement sa mission », peut-on lire dans le mémo signé par le syndicat principal, Innocent Zirirane.

Et d’ajouter :

« Le détournement est perçu comme une valeur à l'OVG, c'est le cas des fonds d'investissements reçus à plusieurs reprises du gouvernement national et dont le montant, sorti à chaque fois, était compris entre 200 et 400 milles dollars américains. L'argent était officiellement décaissé pour l'achat d'équipements, achat de véhicules, mais l'OVG accuse toujours un manque criant d'équipements. Ceux existant de même que tous nos véhicules sont soit des dons, soit achetés par des partenaires bien identifiés ».

Le syndicat parle de plus de 6 millions d'euros de financements des bailleurs qui ont été dilapidés. 

«L’OVG a reçu des millions de dollars à travers des projets dont les traces peinent à être vues. Il s'agit principalement des projets de l'Union Européenne (3 millions d'euros), de la Coopération Suisse (250.000 euros), de la Banque Mondiale (3 millions d'euros), Great Virunga Transboundary Collaboration (GVTC), Lake Kivu Monitoring Program (LKMP), dédiés à améliorer les capacités de l’OVG à surveiller les volcans Nyiragongo et Nyamulagira, et le lac Kivu», explique le mémo.

Ces dénonciations interviennent pendant que le Premier ministre Sama Lukonde séjourne à Goma avec une dizaine de ministres dans le cadre d’une mission humanitaire. Le Premier ministre a visité l’OVG et promet de l'appuyer. 

L’éruption non prédite du volcan de Nyiragongo a donné lieu à plusieurs réactions. La plus grande responsabilité a été rejetée à l’OVG, entité chargée de surveiller l’activité du volcan afin d’alerter les populations en cas des prémisses d’éruption.

Japhet Toko

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une