Marche contre l’insécurité dans l’est : les manifestants gazés et dispersés par la police, Fayulu contraint de regagner son domicile
Samedi 24 avril 2021 - 11:36
Martin Fayulu

La marche appelée par Martin Fayulu contre les tueries dans l’est du pays n’a pas vécu comme il se devait à Kinshasa. Des dizaines de personnes qui s’étaient rassemblées à la place Pascal autour de Fayulu ont été fortement dispersées par la police à coups de gaz lacrymogènes.

« Nous avons écrit à l'autorité de la ville deux semaines bien avant, nous sommes arrivés sur le terrain pour soutenir nos frères de Beni, Butembo, Ituri qui sont massacrés. Nous avons dit ce n'est pas un marché politique mais pourquoi réprimer les gens autant ? Nous allons encore marcher prochainement. Félix Tshisekedi est un dictateur, nous allons le combattre comme tel, il n’est pas différent de Kabila », a dénoncé Prince Epenge, proche de Fayulu.

Le président de l’ECIDE a engagé de vives discussions avec la police pour poursuivre la marche mais en vain. La police l’a contraint de monter dans sa jeep et l’a escorté en direction de Gombe. Un groupe de militants a été dispersé au niveau du pont Matete. Le commissaire provincial de la police à Kinshasa, Sylvano Kasongo est personnellement arrivé au pont Matete où il a laissé une dizaine de policiers.

La marche visant à dénoncer les tueries persistantes dans l’est du pays devait partir de Pascal pour chuter à la place Triomphal en face du stade des Martyrs. Une centaine de policiers étaient déployés dans la zone.

Ivan Kasongo et Berith Yakitenge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une