Vendredi 26 février 2021 - 18:02

Breaking news

RDC : le MNS clôture son atelier de réflexion organisé à l’occasion du 8ème anniversaire de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba
Atelier de réflexion du MNS à l’occasion de la célébration du 8ème anniversaire de la signature de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. Ph. Droits tiers.

Le Comité Exécutif du Mécanisme National de Suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba (MNS) a organisé ce vendredi 26 février 2021 à Kinshasa, un atelier de réflexion à l’occasion de la célébration du 8ème anniversaire de la signature de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba signé le 24 février 2013 en Ethiopie. Cet atelier appuyé par la présidence de la République et la MONUSCO a été axé sur la problématique de pacification et stabilisation de la partie Est du pays.

Dans son intervention portant sur la paix et la stabilité à l’Est du pays, le coordonnateur du MNS, Claude Ibalanky a reconnu les violences armées et l’impossibilité d’accéder à des soins de santé qui caractérisent la partie orientale de la RDC. Il a émis le vœux de voir les fruits de ces travaux sauver et redonner l’espoir à la vie.

« Nos frères et sœurs meurent à cause des violences armées, à cause de l’impossibilité d’accéder à des soins de santé faute des établissements hospitaliers détruits par la méchanceté de l'homme (…). Les fruits de cet atelier permettront de sauver des vies, de redonner l’espoir, de surmonter les obstacles à une vie épanouie à laquelle aspirent nos frères et sœurs astreints de faire au quotidien la douloureuse et triste expérience des violences armées », a dit Claude Ibalanky.

Au cours de cet atelier, les participants ont proposé des idées innovantes, susceptibles de contribuer à la matérialisation de la vision de paix et de sécurité prônée par le Président de la République Félix Tshisekedi qui est également président du comité de pilotage du Mécanisme National de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba.

Deux panels des acteurs et experts impliqués dans le processus du rétablissement de la paix ont exposé au cours de cet atelier. A l’instar du représentant du secrétaire général par intérim de la MONUSCO et les acteurs de la société civile. Le panel de l’Union Africaine a été animé par le professeur Isidor Ndaywel.

Le 24 février 2013 qu'une dizaine de pays de la région ainsi que l'ONU, l’UA, la CIRGL et la SADC ont conclu cet Accord-cadre, quatre mois après la prise de contrôle de la ville de Goma par le mouvement rebelle du 23 mars (M23). L'objectif poursuivi était de mettre fin aux cycles récurrents des violences armées liées aux activités des groupes armés dans cette partie de la RDC frontalière à l'Ouganda, au Rwanda et au Burundi.

Le Mécanisme National de Suivi a pour mission d’assurer le suivi et la supervision de la mise en œuvre des engagements souscrits aux termes de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République Démocratique du Congo et la Région des Grands Lacs. La consolidation de la paix et la stabilité pour le développement dans la région de Grands Lacs constitue l’un des points cardinaux du mécanisme de suivi de l’accord de paix d’Addis-Abeba.

Jordan MAYENIKINI

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une