Breaking news

RDC : la Coalition Beijing 25+ mène un plaidoyer sur la place de la femme dans le contexte politique actuel
Lundi 8 février 2021 - 15:51
RDC : la Coalition Beijing 25+ mène un plaidoyer sur la place de la femme dans le contexte politique actuel

Une matinée de réflexion sur la participation politique de la femme en République Démocratique du Congo a eu lieu le 05 février à Kinshasa. Organisée par la branche RDC de la Coalition Beijing 25+, cette activité a abouti à l’élaboration d’un cahier des charges en vue d’un plaidoyer efficace tant sur le plan  tant national qu’international. 

Les différentes panelistes, notamment Chantal Yelu Mulop la conseillère spéciale du chef de l'État en matière de lutte contre les violences sexuelles et la jeunesse ainsi que Nicole Kavira, coordinatrice du mouvement citoyen Les Indignés, ont rappelé les défis majeurs qui ralentissent la participation de la femme dans la gestion publique, la solidarité entre femmes, mais aussi, la mise en œuvre des plaidoyers.

Pour Annie Bambe, coordonnatrice de la coalition Beijing 25+/RDC, « il s’observe un certain recul en termes de représentativité des femmes dans les institutions publiques congolaises ». Parmi les éléments présentés, il y a notamment la déchéance de Jeanine Mabunda, première femme à avoir été élue présidente de l’Assemblée Nationale, la démission du gouvernement Ilunkamba, avec ses 18 % de femmes, ainsi que le ticket de l’Union sacrée lors de l’élection du bureau définitif de l’Assemblée Nationale. 

« Si au niveau de l'Assemblée nationale, la participation de la femme n’a pas été prise en compte, nous craignons que dans le prochain gouvernement de l’Union Sacrée, la même scène se reproduise. Nous espérons que notre plaidoyer va obtenir gain de cause », a-t-elle souligné.

Chantal MULOP YELU a rappelé aux femmes qu'en tant que population majoritaire, elles se doivent d'avoir plus de solidarité entre elles. « Si les femmes s’unissent, collaborent et travaillent ensemble, dans un élan de solidarité, elles pourront relever plusieurs défis », a-t-elle soutenu.  Invitée également à cette activité, Catherine Odimba, Chargée de Programme Participation politique et Leadership féminin à Onu Femmes, a partagé quelques informations sur la journée internationale de la femme 2021 et la 65e session de la commission de la condition de la femme. 

A l'issue des échanges, les participants ont formulé des recommandations, transformées en plaidoyer, en vue d'accroître le nombre des femmes dans les instances de prise de décision en RDC.

Pour rappel, la Coalition Beijing 25+/RDC est une plateforme réunissant des organisations féministes de la société civile congolaise. Elle vise à évaluer le plan d'action de Beijing voté en 1995 en Chine. Ce plan reparti en douze domaines critiques est l’un des documents de référence les plus progressistes sur l’avancement des droits de  la femme pour l’égalité des sexes et son autonomisation à travers le monde.

Sa mise en œuvre en RDC, est facilité pas FODJEC et ses partenaires dont le Cadre permanent et de concertation de la femme congolaise (Cafco), le mouvement Rien Sans Les Femmes (RSLF), la ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (Wilpf Rdc), l'Union Congolaise des Femmes des Médias (Ucofem), le Réseau des Femmes de Foi (RFF), le Réseau des Jeunes Défenseur(e)s des Droits Humains (RJDDH), Cause Rurale et la Ligue des Electeurs.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une