Mercredi 20 janvier 2021 - 00:29

Breaking news

Sud-Kivu : la société civile exige l'audit et la clarification du compte Orange money et les comptes qui perçoivent les taxes
Théo Ngwabidje/ Gouverneur du Sud-Kivu

Le Bureau de coordination de la société civile exige du gouverneur l'édit des comptes bancaires et surtout le compte mobile  Orange money qui reçoit les fonds de la province. Il s'agit de l'argent perçu auprès de différents partenaires publics et privés.

" Exigeons l'audit sur la perception de l'argent perçus sur le litre de carburant pour le développement de la province ainsi que l'aide humanitaire des différents sinistrés, auditer et clarifier les partenariats publics privés surtout en ce qui concerne les entretiens ELAN, SHEKINA et Galaxy, tracer l'argent payé par la BRALIMA, les sociétés minières, le paiement orange money", a demandé le Bureau de coordination de la société civile Sud-Kivu.

Peu avant, plusieurs points sur la gestion de la province ont été évoqués notamment l'inaccessibilité de la DPMER, l'unique régie financière du Sud-Kivu, à des comptes bancaires et mobiles de la province.

" N'accède pas aux données sur les recettes recouvrées auprès de la BRALIMA entre 250.000 et 300.000 dollars chaque mois, fées recettes des sociétés minières, celles de paiement par Orange money : les PPP, SHEKINA et Galaxy, n'accède pas aux extraits de compte de la DPMER en vue de faire les épurements des notes des assujettis et suivre l'évolution des entrées des recettes. Ne contrôle pas la gestion des imprimés de valeur en violation de l'arrêté provincial N°12/032/GP/SK", a dit la société civile.

Elle décrie  la gestion opaque de frais prélevés sur tous les produits pétroliers.

" On decrie la gestion opaque des fonds prélevés sur les produits pétroliers (30 à 100fc) alors qu'ailleurs ce sont des fonds qui modernisent la ville. La double taxation dans les ports. En effet, payant son billet, une taxe provinciale y est perçue tandis que les passagers doivent aussi individuellement payer avant d'embarquer dans les bateaux. L'argent payé dans les ports n'a pas de traçabilité au niveau de la DPMER et la persistance de la perception de l'argent par les services de LA DGM soit 500 fc sans quittance" a-t-elle ajouté.

Lors de la présentation du budget, les députés provinciaux ont dénoncé la perception de certaines taxes du gouvernement provincial au travers d'un compte Orange money et comme la société civile appellent à la traçabilité de ce compte.

Justin Mwamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une