Mardi 19 janvier 2021 - 09:10

Breaking news

RDC : un groupe de députés du Kongo Central a apporté à Lukwebo un cahier de charges demandant notamment de fermer tous les ports privés, illégaux et clandestins dont ceux de Matadi et de Boma
Port de Matadi/Ph ACTUALITE.CD

Le député Crispin Mbadu (élu du territoire de Tshela) et certains de ses collègues du Kongo Central ont rencontré ce lundi 18 janvier l’informateur Bahati Lukwebo qui mène en ce moment sa mission d’identification d’une nouvelle majorité parlementaire à l’Assemblée nationale.

Ces élus ont apporté à Lukwebo un cahier de charges portant sur les priorités des différents secteurs à intégrer dans le programme d'actions du gouvernement pour le compte de la province du Kongo Central. Ci-dessous leurs préoccupations :

  • Prioriser la construction du port en eau profonde avant le projet de pont route rail Brazzaville-Kinshasa ;
  • Réhabiliter des infrastructures aéroportuaires comprenant l'aéroport militaire de Kitona, 4 aérodromes (Boma, Tshimpi, Muanda et Inga) et les 16 pistes de secours éparpillés à travers la province et desservies par des avions petits porteurs utilisés surtout pour le transport des personnes ;
  • Équiper et améliorer le fonctionnement des ports maritimes de Matadi, Boma en luttant contre la concurrence et la prolifération des ports privés dans la province ;
  • Fermer tous les ports privés, illégaux et clandestins dont ceux de Matadi et de Boma qui Violent les principes régissant le domaine Public de l'État en RDC et porte entre autres, atteinte au monopole de gestion et d'exploitation des ports dans le bief maritime du pays accordé à la Société Commerciale de Transport et Ports (SCTP) par l'ordonnance n•71-307 du 3 décembre 1971. Ce texte permettait à celle-ci de gérer jadis tous les frets maritimes congolais. Le constat est que la SCTP à aujourd'hui perdu sa compétitivité depuis la mise en opération des ports privés susvisés ;
  • Rendre compétitives avec une vision claire de gestion (Gestion axée sur les résultats) les entreprises évoluant dans le secteur de transport maritime : LMC, CVM, SCTP, Etc
  • Détacher l'OEBK du Ministère des Transports et de la tutelle du Cabinet du Ministère des Transports ;

Au cours du 46e Conseil des ministres tenu en septembre dernier, le Président Félix Tshisekedi avait instruit le gouvernement d'exécuter sans délai sa décision de fermeture immédiate des ports privés illégaux et clandestins dans la province du Kongo Central. Mais après avoir constaté la non application de sa décision, Tshisekedi avait insisté, lors du 52e Conseil des ministres sur l’application de sa décision. Mais cette dernière demeure lettre morte.

Clément Muamba

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une