Mardi 19 janvier 2021 - 14:08

Breaking news

« De telles pratiques sont aux antipodes de l'Etat de droit », réagit le ministre des droits humains qui condamne le recours aux voies de faits dans l’arrestation de Ngoyi Mulunda
ACTUALITE.CD

Daniel Ngoy Mulunda-Nyanga a été arrêté ce lundi à Lubumbashi. Il est reproché à ce pasteur protestant, homme politique et fondateur de l’ONG PAREC, d’avoir tenu des propos tribalistes et sécessionnistes lors de sa prédication à l’occasion de la messe en mémoire de Laurent-Désiré Kabila. L’ancien président de la Commission électorale indépendante, a été conduit à la prison de Kassapa. 

« Rien ne justifie le recours aux voies de faits par certains agents de l'ANR/Haut-Katanga à l'occasion de l'interpellation de Pasteur Ngoyi Mulunda. Peu importe ce qu'on lui reproche. De telles pratiques sont aux antipodes de l'Etat de droit », a déclaré le ministre des droits humains, André Lite Asebea.

Concernant les faits qui sont reprocher à Daniel Ngoy Mulunda-Nyanga, le ministre n’a pas souhaité se prononcer. « Il est désormais entre les mains de la justice. On attendra ce qui va en résulter », a t-il ajouté.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une